AstresNet.org
Toute l'astrologie





Dossier astrologique - Fidélité, infidélité

AstresNet.org | lundi 14 janvier 2013 | par Marc Cerbère


   partager


Le sujet de la fidélité et de l’infidélité peut être approchée, en astrologie [et même ailleurs], dans sa double acception, c’est-à-dire du point de vue de la religion [Dieu] ou de la société [les hommes], et ce au sens de l’engagement [la morale] et du contrat [la loi].

Fidélité

- En matière de religion [1], et pour ne prendre que des extraits de la Bible, le mot « fidélité » est promesse et garantie de Dieu.

— 1 Corinthiens 1:9 Dieu est fidèle , lui qui vous a appelés à la communion de son Fils, Jésus-Christ notre Seigneur.

— Jérémie 1.11/12 La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots : Que vois-tu, Jérémie ? Je répondis : Je vois une branche d’amandier. Et l’Eternel me dit : Tu as bien vu ; car je veille sur ma parole, pour l’exécuter.

— Hébreux 11:11 C’est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé, fut rendue capable d’avoir une postérité, parce qu’elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse.

— 1 Jean 1:9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle (Dieu) et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

- Dans l’Évangile [2] de Jésus-Christ selon saint Matthieu - Chapitre 5 - la Parole est sévère :

— 27 Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère.

— 28 Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme et la désire a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur.

- Dans le champ de la société, au sujet du mariage, le Code civil [3] est clair :

— Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance [art. 212 Cciv].

- En revanche, dans le Pacs [4] aucune référence, aucune obligation de fidélité ; on est très loin du sec art. 212 du Code civil.

La notion de fidélité est inséparable d’un « contrat », soit devant Dieu [foi, religion] soit devant les hommes [loi, engagement]. Ainsi deviser sur le chapitre de la fidélité en absence de mariage [au moins civil] n’a aucun sens et c’est même un leurre puisque le mot même de fidélité s’entoure obligatoirement d’un engagement et d’un contrat soit religieux [vers Dieu] soit civil [les hommes, la loi].

D’aucuns peuvent songer que leur simple « loyauté » est suffisante pour aller au « serment » de fidélité, sans foi, sans sacrement, sans contrat, juste donner sa parole. Cependant, une telle démarche n’est qu’un schisme ou, plus légèrement, une intellectualisation du précédent sacré [Dieu, les Écritures, etc.]. Or, se substituer au précédent sacré c’est, outre le faire revivre, se prendre pour Dieu soi-même. Pas sûr que ça se tienne, à tout le moins c’est dur à porter.

Infidélité

L’infidélité est ce fragile instant du passage à l’acte vers ce qu’on appelle en langage populaire « le coup de canif dans le contrat ». Et ce passage à l’acte pourra être déterminant soit d’une frasque amoureuse, soit s’inscrire dans la voie plus compliquée et tortueuse d’une vie double ; toujours cependant il s’agira d’une rupture avec la loyauté et d’un cheminement dans le trouble, le mystère, la transgression, le secret.

Le mariage civil et/ou religieux [engagement et contrat devant les hommes et/ou Dieu] est donc couramment la base de toute investigation sur la fidélité en amour à la simple faveur de l’engagement et du contrat. Tout autre lien ou attache répond d’une « liaison », souvent un état de prolongement du célibat à 2 pour le fond ou de revendication de son indépendance [ce qui revient au même].

Dès lors, faut-il obligatoirement être marié[e] pour s’interroger sur la fidélité ? Pour ma part, je rejoins l’adhésion au « oui ». Du moins si les mots et leur symbolisme ont un sens et si l’on veut s’extraire de tout fatras intellectuel.

- On est tenté, en astrologie, d’observer le Descendant [maison 7], les planètes en présence [disposition, qualité] et [ou à défaut] le maître de 7 [ses liens éventuels avec « x » planète, avec l’ascendant et son maître] pour juger de la qualité d’un couple en projet de constitution [légalisation] ou déjà constitué [légalisé], et de sa pérennité.

Mais cette observation n’est qu’une première investigation car le Descendant [maison 7] aura beau offrir un « Jupiter valorisé » ou le maître de 7 se situer en bon aspect, la fidélité n’en sera pas pour autant acquise, surtout si la voie directionnelle [les directions] annonce une crise de couple à un moment « T », voire si, par exemple, un amas sur la maison 12 se détecte avec la présence de la Lune, du Soleil, de Vénus, de Mars, voire encore si les luminaires sont en tension [carré, opposition], ou encore Vénus en détriment, enfin plus simplement si le thème de naissance incline au « tempérament » : Mars puissant, carré vénusien [Vénus] dans les signes fixes [Taureau, Lion, Scorpion], outre le sens même d’une liaison [pas de contrat devant Dieu et/ou la société], liaison dont le contenu symbolique n’est qu’imparfaitement signée au lieu symbolique du Descendant [maison 7].

- Au registre de la matière des aspects, la gamme est vaste : ici un carré Vénus-Neptune [tentation de la duplicité], là une quadrature ou opposite Lune-Vénus [fluctuations, humeurs, caprices], plus loin un carré Vénus-Saturne [cycle attachement-détachement], ailleurs encore un carré Vénus-Mars [insatisfaction sensuelle, désordre émotionnel], ...

(PNG)
Qu’est-ce que votre horoscope de naissance signifie ? Quelle Destinée ? Consultez Marc CERBERE pour un bilan de votre vie amoureuse. Vous serez utilement éclairé et révélé.

Les femmes moins infidèles ?

Les femmes sont-elles plus fidèles et à contrario moins infidèles que les hommes ? Le sujet est en débat.

De tout temps, les cocus ont existé, plus ou moins exposés selon les époques. De nos jours, les cocus sont légion, la grande peur de la plupart des hommes étant moins d’être cocufié à l’occasion que de « se faire planter », définitivement. Nous sommes toujours apparemment dans la guerre des sexes et il faudra sans doute encore une génération ou deux pour qu’un nouveau paradigme s’installe.

Le cas par cas demeure la règle d’après la disposition globale du thème de naissance mais on voit que de larges possibilités sont offertes par la distribution des planètes qui gèrent le monde émotionnel en matière de « coup de canif dans le contrat », la rareté allant plutôt dans le registre de la fidélité au manque d’occasion [Sacha Guitry]. [5]

Marc Cerbère - ®AstresNet
lundi 14 janvier 2013

Notes

[1] source : http://www.pasteurweb.org/Etudes/Foi/FideliteEtPromessesDeDieu.htm

[2] source : http://www.aelf.org/bible-liturgie/Mt/Evangile+de+J%C3%A9sus-Christ+selon+saint+Matthieu/chapitre/5

[3] http://www.mariage.gouv.fr/rubrique.php3 ?id_rubrique=13

[4] pacte civil de solidarité

[5] La fidélité, n’ est qu’un manque d’occasion - Sacha Guitry


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61