La Part de Fortune - Τύχη

AstresNet.org | mardi 26 février 2013 | par Marc Cerbère

  

De Marcus Manilius à Ptolémée, et quelques autres, ce point fictif appelé Part de Fortune occupait les heures fastes des anciens et, bien que connu aujourd’hui de presque tous, amateurs d’astrologie comme praticiens, il n’en demeure pas moins un parent pauvre de la pratique astrologique parce qu’on ne sait pas vraiment de quel côté le prendre, surtout parce qu’on confond trop souvent le sens premier du mot.

La Part de Fortune, Fortuna, Τύχη

Dans un livre de bonne facture, Michel de Socoa écrit sur l’approche et le symbolisme de la Part de Fortune et, bien que son ouvrage mériterait d’être complété, nous le conseillons en lecture pour aller plus loin [1].

Michel de Socoa précise que la Part de Fortune, en astrologie, vient du mot latin fortuna [ le hasard, fortune, sort, événement fortuit,...] et du grec tyché [ NDLR : plus précisément du grec ancien Τύχη = fortune, sort, hasard bon ou mauvais, dérivé de Τύχω aoriste subj. du verbe τυγχάνω = ce qui vient, survient, advient, arrive = une rencontre, une événement, un accident, une contingence...]. Ajoutons que le mot fortuna dérive de fors [même sens] et qu’il signe aussi Fortuna, personnifiée, la Fortune, déesse du hasard.

La Part de Fortune se traduit en latin par Pars Fortunae [génitif de fortuna], c’est-à-dire la part du hasard, la part du sort, la part d’événement fortuit, en bien comme en mal. Et c’est ici la différence avec le dit récurrent [et la réalité] qu’on entend : « J’ai ma Part de Fortune en maison 7 ! » ou encore « en maison 2 ! », avec l’arrière-pensée de la chance, de la bonne fortune en ce lieu précisément où tombe la Part de Fortune. C’est bien humain.

Loin de songer à refroidir « l’optimisme » d’aucuns, il faut admettre que le sens même [les racines] de la Part de Fortune ne procède pas de facto d’un sens jupitérien [Jupiter - acquisition, profit] mais plutôt de l’éventuel [« s’il arrive que »]. Or, le contenu de ce symbolisme de fortune, de sort, de hasard..., s’il annonce l’éventuel d’une forme [situation, événement] conséquente dans tel ou tel secteur de l’existence [maison, localisation] il ne dit rien du contenu [qualité, densité] et encore moins de l’avenir [durée]. C’est le reste des dispositions du thème de naissance [planètes, présence, aspects] qui donnera le ton.

Ainsi, si telle ou tel dispose d’un Saturne en maison 7 en conjonction avec la Part de Fortune, une circonstance particulière, un hasard, pourra à un moment donné ouvrir le lieu de cette maison 7, hier encore restreint ou fermé, à une liaison, voire à une promesse de couple, mais toujours sous le registre de Saturne. Ici, la fortune [manifestation du hasard] c’est d’ouvrir ce Saturne, de permettre la présence de l’Autre en tant qu’événement notable, fort, mais cela ne dit rien de la suite des choses.

Et ce qui vaut pour l’exemple de la maison 7, vaut pour la 2, etc. Conséquemment, il est utile de regarder l’entourage de cette Part de Fortune, notamment en conjonction et opposite [les carrés marquent des obstacles].

L’interprétation

Elle suit le même processus que pour les planètes en signe [le réservoir] et en maison [l’objet], mais dans le sens de la manifestation du sort, du hasard, de l’éventuel...

(JPG)
Qu’est-ce que votre horoscope de naissance signifie ? Quel devenir ? Consultez Marc CERBERE pour Evolution de votre vie professionnelle ? Vous serez utilement éclairé(e) et révélé(e).

Par exemple, la Part de Fortune au lieu de la maison 2 [finances] ne semble pas avoir démérité pour Edouard de Rothschild [27 déc. 1957 - PF = 13° Bélier], au lieu de la maison 3 [écrit] à Michel Houellebecq pour le roman [26 fév. 1958 - PF 17° Vierge], à Alain Delon au lieu de la maison 8 en Taureau avec les collections d’art et autres placements [8 nov. 1935 - PF = 12° Taureau], au lieu de la maison 5 [création, artistique] pour Jamel Debbouze [18 juin 1975 - PF 28° en conj. avec Uranus en Sagittaire], Johnny Hallyday [15 juin 1943 - PF 8° Verseau maison V trigone Mercure-Uranus et Milieu du ciel], etc. Mais ces quelques exemples n’ont pas vocation à un début de statistiques parce que l’astrologie ne se prête pas à ce genre d’exercice comptable, mais aussi parce qu’une disposition de la Part de Fortune en tel ou tel lieu peut se vivre assez bien sans célébrité, talent reconnu ou faste financier ; parfois, c’est simplement un idéal, une participation qui enrichit l’intérieur de l’être [artisanat, oeuvre caritative, association] avec des positions dans les Gémeaux, la Balance, les Poissons en maison 9, 11, 12, etc., voire la réalisation de soi dans un foyer, une famille, un couple [maison 4, 7]. En revanche, l’implication de l’être sera entière [passion, dévouement, amour] alors que le hasard [Pars Fortunae] se sera manifesté dans l’existence.

Dès lors, faut-il aider le hasard ? C’est ce que suggère Michel de Socoa. Chacun aura son avis. Mais, si votre énergie [un acte, des pensées fixes] se concentre sur un symbolisme qui, par essence, n’est pas déterminé [le hasard] il se peut que vous confondiez la Part de Fortune, ses possibles, avec vos intentions, désirs. Et donc la réalité. Pour notre part, nous pensons que ce temps du hasard se manifeste dans le lieu [maison] où est disposée la Part de Fortune, sans besoin de fixation de la volonté ou de quelque autre émotion, par hasard donc...

Les périodes

En tant que point fictif, la Part de Fortune est sensible aux directions [symboliques], mais aussi aux transits des lentes.

Le calcul

Plusieurs méthodes sont proposées entre la diurne et la nocturne, selon l’heure de la naissance [sans heure connue, autant oublier la Part de Fortune].

Le principe de base est simple. Il consiste à soustraire la longitude du Soleil de naissance à la longitude de l’ascendant, ce qui revient à rapporter le Soleil au lever [AS], puis à ajouter la longitude de la Lune de naissance, le résultat étant le lieu de la Part de Fortune. Les logiciels actuels calculent, en principe, automatiquement la position de la Part de Fortune, parfois en seul mode diurne, parfois les deux. Il faudra choisir votre camp, soit la voie symbolique, soit l’envie de vous différencier dans le mode nocturne si vous êtes né(e) le soir, c’est-à-dire au temps du « couchant » [Soleil au Descendant - Maison 7 - jusqu’au lever - AS].

Or, dans la mesure où le but premier est un lever [AS] solaire [rapporté], puis une distribution lunaire vers « x » maison [déplacement], on ne voit pas bien l’utilité d’un calcul à part pour une naissance nocturne, s’agissant d’un point fictif comme le sont, par exemple, alors mises en application, les directions symboliques, sauf pour rallier la cause astronomique [alors il faudra tenir compte de la domitude], ce qui n’est pas du registre d’une astrologie symboliste où l’énergie [le tout émotionnel du thème] et le mouvement apparent, parfois le symbole fictif, sont seuls requis.

De part en part

La Part de Fortune apparaît essentielle, mais il existe des systèmes corrélés [Les douze parts de Manilius, les parts arabes, la classification de Picard, les parts de Gasbury,...], dont la pertinence est à apprécier à l’expérience, mais qui méritent d’être approchés et essayés. Alors, fort de sa pratique, chacun conservera telle part, rejetant l’autre, ou gardera tout. Et de nouvelles possibilités sont encore ouvertes, de part en part...

Marc Cerbère - ®AstresNet
mardi 26 février 2013

Notes

[1] La Part de Fortune - Michel de Socoa - Ed. traditionnelles


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61