AstresNet.org
Toute l'astrologie





LES ASTRES ET VOUS - LES DÉCADES

Mars en Bélier - Dynamisme, virulence parfois

Horoscope Févier 2017 - L’influence de Mars

AstresNet.org | samedi 28 janvier 2017 | par Marc Cerbère


   partager


Mars entre dans le signe du Bélier le 28 janvier, vers les 6h39’, et s’y maintiendra jusqu’au 10 mars, date à laquelle il rejoindra [vers 1h33’] le signe du Taureau. Au cours de son passage dans le 1er signe du zodiaque, un de ses domiciles [avec le Scorpion], Mars sera à la fois récepteur d’aspect [avec Mercure, le 16 février], et émetteur avec Pluton [carré du 22 février], Uranus [conjonction du 27 février], Jupiter [opposition du 27 février], Saturne [trigone du 5 mars].

— Mercure sextil Mars 16/02/2017
— Mars carré Pluton 22/02/2017
— Mars conjonction Uranus 27/02/2017
— Mars opposition Jupiter 27/02/2017
— Mars trigone Saturne 05/03/2017

L’orbe d’influence de ces phases planétaires est peu ou prou de deux jours avant, le jour même, 5-7 jours après [carré, opposition, trigone]

Pour L’horoscope du 28 janvier au 10 mars, que vous soyez Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons, le passage de Mars dans le signe du Bélier installe pour un temps une énergie nouvelle, active, décidée, capable de s’enraciner a priori, mais aussi parfois avec un déplacement vers une situation de brusquerie, de danger, de précipitation, de remise en question, de retournement, de changement. Pour en savoir plus des influences et de vos possibles : Consultez les augures avec Marc Cerbère.

LE PASSAGE DE MARS EN BÉLIER

(JPG)
Mars en Bélier du 28 janvier au 10 mars 2017

Mars [un acte] dans cette position [Bélier = tête] est en force, bien à sa place [domicile], bref « prêt à l’emploi ». L’énergie dispose d’une force immédiatement disponible, sans réserve aucune, dans le nerf, le présent, visant l’efficacité, la conquête.

Un bon exemple de la présence de Mars en Bélier dans un thème de naissance est celui de M. Sarkozy [1], répondant aux questions de David Pujadas dans l’émission « Des paroles et des actes » [2], et disant de lui-même :

— Votre défaut qui vous agace le plus ?
— Ah là là, c’lui qui m’agace vraiment le plus ? Spontanéité, émotivité, sentimentalité... ça ne veut pas dire exactement la même chose, les trois mots... y aurait des explications à donner [...]. »
— A l’inverse, votre qualité dont vous êtes le plus fier ?
— Bon, c’est une qualité, mais dont j’suis pas fier, parce que j’y suis pour rien, c’est l’énergie ; je n’y suis pour rien. Je pense d’ailleurs que la plus grande inégalité dans la vie, c’est que chacun d’entre nous au moment de la naissance... on parle toujours des talents des uns et des autres... je crois que le premier talent, la première chance, c’est d’avoir une énergie au fond de soi, dont on ne connait pas la raison, dont on ne sait pas d’où elle vient, dont on ne sait pas d’où elle sort... mais le matin quand je m’lève j’suis passionné par la journée que je vais avoir ; le soir parfois j’peux être abattu, j’peux pas avoir le moral, puis deux heures après je m’sens que j’suis reparti tout neuf, comme repassé, mais j’en suis pas fier, parce qu’enfant j’étais comme ça, adolescent j’étais comme ça, jeune responsable politique j’étais comme ça, et j’ai toujours pensé que le travail, l’effort, le mérite, la volonté... la volonté indomptable... on pouvait faire d’une petite vie un destin ; bon, ben ça m’est arrivé... mais je crois qu’on a pas de mérite, je crois que c’est un patrimoine, un potentiel qui vous est donné comme c’la ; donc voilà, c’est ma qualité, mais j’en suis pas fier pour autant.

Certes, le personnage politique s’est dispersé au fil des années, mais cela tient plus à sa conjonction Lune-Mars [sujétion à l’immédiat, au slogan], qu’à Mars en Bélier [le combattant, le leader]. C’est une présence en signe très physique [le muscle], réclamant un dépense, un challenge, une compétition. C’est la sève [Bélier = printemps] de la vie, et son sel [mordre dans la vie]. C’est aussi parfois le feu dans la tête [pathologie du cerveau : migraine, rupture d’anévrisme] ou dans le coeur [passion]. C’est une excellente configuration, mais primaire [l’instant, l’émotionnel], capable d’entraîner, de manager [le chef].

- Pour la période en cause, l’influence de Mars en Bélier se manifeste en puissance, et finalement se repère [en tenant compte de l’orbe de l’avant et de l’après], du 22 au 27 février, avec le précédent du 16 février [sextil receveur Mercure-Mars], et in fine l’état céleste en mode de trigone du 5 mars [Mars-Saturne], toute influence pour le moins dure, se propageant souvent dans le choc des contraires, et même dans une voie chaotique [triangle dissonant Jupiter-Uranus-Pluton], parfois par un changement radical [retournement,rupture], ou au mieux par un virage négocié [nouvel état].

— Le sextil [récepteur] Mercure-Mars du 16 février participe d’un mouvement franc, dynamique, vers le cercle relationnel [appui, « ami » - les guillemets on ici un sens] comme facteur d’avenir pour appuyer un projet, ou plus simplement pour affirmer le présent vers l’avenir.

— La série des phases planétaires dissonantes, qui va du 22 au 27 février [orbe d’influence = 20 février au 3-4 mars environ], participe d’un relais [émetteur] de Mars au triangle dissonant Jupiter-Uranus-Pluton, c’est dire si l’état céleste est virulent.

Pour beaucoup, un changement ou une rupture, ou encore un retournement se situation, en mode latent depuis un temps, se produira. Pour quelques autres, il pourra s’agir d’un déménagement, d’une mutation, parfois d’engagement de travaux au domicile [réhabilitation d’un bien, rafraîchissement d’un appartement], voire encore une intervention chirurgicale [urgence], mais dans tous les cas la période n’est guère à la méditation, au recul, à l’attente. Dans de nombreux cas : irruption soudaine d’une polémique, d’un litige, et la période précipite le passage à l’acte dans la violence. Risque accidentel accru, prudence recommandée.

Sauf la recommandation d’une prudence générale [en déplacement, par exemple], tout le monde n’est évidemment pas concerné en priorité par ces phases planétaires virulentes, mais plus particulièrement les signes cardinaux [Bélier, Cancer, Balance, Capricorne] ou ceux d’entre vous qui possèdent quelque planète dans ces signes.

— Le trigone Mars-Saturne du 5 mars constitue une force de réserve, de recul, de vue à long terme, par rapport à la fragilité, ou à la fêlure, des phases planétaires dissonantes des jours précédents, de sorte que ce trigone peut agir en garde-fou de décisions ou d’impulsions dangereuses ou déstabilisatrices. On ne saurait trop recommander de s’appuyer sur le sens de celui-ci. Dans un autre registre, si la situation ne pouvait être rétablie pour le moment, ce trigone donnerait alors une force dans l’épreuve, dans l’adversité.

Marc Cerbère - ®AstresNet
samedi 28 janvier 2017

Notes

[1] 28 janvier 1955 à Paris, 22h

[2] 6 mars 2012 - cf. en ligne


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61