AstresNet.org
Toute l'astrologie





Une Lune qui peut dire non

AstresNet.org | vendredi 4 mai 2012 | par Marc Cerbère


   partager


(JPG)

Ce dimanche, à l’heure du choix, la Lune sera dans le signe du Scorpion. C’est une Lune dite en « chute », contenue dans la Pleine Lune du jour sur les 16° de l’axe Taureau/Scorpion.

A défaut de pouvoir deviser et deviser encore sur les cycles planétaires lents, de Jupiter à Pluton, cycles sur lesquels j’ai pour ma part déjà pris position, notamment en rapport avec le carré Uranus-Pluton 2012-15 en orbe d’influence, « Populisme, nationalisme, radicalisme : surenchère à venir », et en promesse de formation exacte dès le 24 juin 2012, le symbolisme de cette Lune dans le signe du Scorpion contient la clé du scrutin, mais si elle donne la forme, rien n’autorise à l’arithmétique, c’est à dire au fond à comptabiliser le nombre de voix (la voie à venir) sur l’un ou sur l’autre des candidats, Sarkozy ou Hollande. En ce sens, cette Lune dans le signe de nuit, de « l’univers occulte » du Scorpion garde tout son mystère, sa fascination, ses adhérences profondes, son instinct, ses non-dits...

UNE LUNE CAPABLE DE DIRE « NON »

Cette Lune en chute se teinte du symbolisme du signe du Scorpion : transformation, résistance, rébellion, ténacité, refus, négation, rejet, capacité de dire « non », attrait-répulsion, et ce pour le pire (se faire mal - masochisme moral) comme le meilleur (se sublimer, faire triompher la lucidité).

Le signe du Scorpion c’est aussi l’islam et plus largement, pour parler en langage populaire, les « arabes », les déracinés, les immigrés : sens cette Lune « en chute » par rapport à son « domicile », le Cancer (la famille, le nid, le chez soi, la patrie), et qui symbolise justement ces populations d’ailleurs, l’étranger. C’est aussi le monde rural dévitalisé, inquiet, miné par la crise, moribond.

A noter que cette Lune du jour « s’oppose » à la Lune en Taureau (avoir, capital) du 1er tour. Le résultat du symbolisme, du fait de l’opposition, est à double sens : les possédants (Lune en Taureau) dépossédés (Lune en Scorpion) ; les électeurs en état de crise (Lune en Scorpion) prenant conscience des crises à venir et dépassant l’opposition de la Lune précédente (Lune en Taureau). Choix d’une France qui materne, au biberon, mais qui abandonne ses promesses sur le perron de l’Elysée pour mieux spolier le lendemain - gauche - ou réaction pour assumer la réalité (nos immenses dettes) - droite. Vox populi.

Nous sommes donc en présence, avec cette Lune en Scorpion, de tout le contenu électoral qui s’est porté sur la candidature de Marine Le Pen, que ce soit au titre de l’immigration ou de la crise morale de la politique, voire encore du monde rural - le corollaire entre crise et immigration, même sans présence pléthorique de l’étranger, étant assimilé dans l’esprit de bien des gens du monde rural à un « envahissement » - la télé et les journaux aidant.

CRISTALLISATION

La « chute » de cette Lune en Scorpion n’enlève en rien de sa force, bien au contraire, car le Scorpion est un « signe fixe ». Et c’est une « cristallisation » qui s’opère.

Son parcours dans le signe du Scorpion ce week-end sera déterminant de la direction du vote des électeurs « habités » par son symbolisme, ceux du Front National en particulier - mais d’autres également par reflet.

La direction de ce vote de masse ne peut évidemment pas être quantifié ou comptabilisé, car cette Lune en chute peut aussi symboliser, en partie, l’abstention ou le vote blanc, du fait justement du sens de refus, de rébellion, c’est à dire mot à mot la « mort » (Scorpion) de l’électeur (Lune). Mort symbolique s’entend, « l’absence », le « non-choix ».

La symbolique, pour partie, de cette Lune contient un sens de « non-dit », de non révélé à la lumière, de secret. Ainsi, par exemple lorsque Marine Le Pen dit : « je voterai blanc », il semble (c’est moi qui interprète) qu’une subtilité de langage, consciente ou inconsciente, interfère dans le dit : « je ne voterai pas noir ou avec extension gris ». Mais le vote blanc à son sens, sa simple définition électorale. Et dans un sens différent, mais qui se recoupe, nombreux sont les électeurs du Front National qui « n’avouent » pas leur vote, y compris aux instituts de sondage, soit par tabou, soit par jeu.

Le rapprochement que j’ai engagé de la portée de cette Lune du jour entre le ciel astrologique de M. Sarkozy et de M. Hollande va au trigone (appui, concours) pour le premier et au carré (tension, refus) pour le second. Le « bénéfice » va vers le ciel de M. Sarkozy. A condition que des fragments du symbolisme de cette Lune en chute - abstention et vote blanc - ne dominent pas sur le contenu premier que j’ai dévoilé plus haut. A condition que le rejet et la haine de certains - renverser la table sur soi - « l’antisarkozisme » - n’accusent pas un pourcentage trop élevé. A quoi s’ajoute, mais sur un registre différent, la crainte du socialo-communisme, surtout des « rouges », certain défilé du 1er mai avec M. Mélenchon, la CGT et autres composantes de la « vraie gauche », donnant le ton de cette terrible « pieuvre rouge » en mouvement.

Réponse des urnes dimanche dans la soirée : j’aurai alors à écrire sur la pertinence ou pas de cette prévision du 3 mars 2009 qui annonce la réélection de M. Sarkozy.

Marc Cerbère - ®AstresNet
vendredi 4 mai 2012


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61