AstresNet.org
Toute l'astrologie





LES ASTRES ET VOUS - LES DÉCADES

2ème décade de novembre 2017 - Conjonction Vénus-Jupiter

Horoscope du 10 au 20 novembre 2017

AstresNet.org | vendredi 10 novembre 2017 | par Marc Cerbère


   partager


La phase planétaire « lente » la plus importante de la décade est évidemment le dernier trigone de la série [3] Saturne [D]/Uranus [R], le 11, sur les 25°37’ entre le Bélier et le Sagittaire. Rappelons que les deux précédents trigones Saturne-Uranus ont eu lieu les 25 déc. 2016 et 19 mai 2017. Le sens de ces différents trigones a été largement commenté en son temps sur ce site dans plusieurs articles ; notre visiteur pourra s’y reporter au besoin. Mais il pourra aussi situer sur son thème de naissance, au « coup d’oeil » - souvent la bonne approche à l’expérience -, la situation de cet Uranus céleste/Bélier, qui reçoit le trigone de Saturne, et ainsi comprendre là où est la voie de sortie par le haut, ou le progrès à attendre d’Uranus, d’autant que ce trigone à un orbe de l’après très large [période].

Pour le reste, les phases des « rapides » sont de bonne composition, notamment avec la conjonction et le parallèle Vénus-Jupiter [13, 14] ; en revanche les carrés Mercure-Neptune [le 13], Mars-Pluton [le 19] sont plus douteux.

LES PHASES PLANÉTAIRES DES « RAPIDES »

— Mars quinconce Neptune 10/11/2017
— Vénus conjonction Jupiter 13/11/2017
— Mercure carré Neptune 13/11/2017
— Vénus parallèle Jupiter 14/11/2017
— Vénus trigone Neptune 16/11/2017
— Soleil quinconce Uranus 17/11/2017
— Mercure sextil Mars 17/11/2017
— Mars carré Pluton 19/11/2017

- L’orbe d’influence des phases planétaires « rapides » est peu ou prou de 2 jours avant, le jour même, 3 à 5 jours après ; le jour même pour le parallèle de déclinaison [le 14].

PHASE PLANÉTAIRE LENTE

— Saturne trigone Uranus 11/11/2017

- L’orbe d’influence d’une phase planétaire « lente » s’apprécie comme une période, et donc moins à la date exacte de sa formation [même si parfois une situation, ou un événement, peut tomber au jour près] ; pour le trigone Saturne-Uranus du 11 novembre 2017 il faut non seulement tenir compte de la date respective de formation des deux trigones précédents [25 déc. 2016, 19 mai 2017], mais aussi de l’orbe de l’après du trigone à venir en début décade, soit au-delà de 2017 : par exemple à la mi-août 2018 le trigone [non formé] entre Saturne 3° R [Capricorne] et Uranus 3° R [Taureau] sera à moins de 1° d’orbe.

CONJONCTION VÉNUS-JUPITER

La conjonction Vénus-Jupiter du 13 novembre - ainsi que le parallèle du 14 - est la troisième phase accommodante et même heureuse, après Mercure/Jupiter [le 18 oct.] et Soleil/Jupiter [le 26 oct.], et ce depuis l’entrée de Jupiter dans le signe du Scorpion, le 10 octobre 2017.

Tendance pacifiante

« L’issue de tout conflit, de toute crise, aboutit - en principe - à la paix, ou à un compromis, durable ou pas. Et précisément, une conjonction Vénus-Jupiter [idem pour Soleil-Vénus] sert cette cause.

« Toutefois, le contenu du symbolisme est plus aisé à réaliser dans la voie sociale [arrangement, contrat, faveur] que dans la vie privée, parce que même s’il y a de l’émotion dans la vie pratique, le travail, les finances, l’être n’est engagé que dans un segment de son existence, alors que l’intime l’engage dans sa totalité.

« Parfois, il y a le cas de la séparation sentimentale [temps spécifique où d’autres phases planétaires sont en cause] : une conjonction Vénus-Jupiter permet alors une discussion, une conciliation, mais ne fera pas [forcément] revenir l’amour.

« Or donc, cette conjonction Vénus-Jupiter du 13 novembre [ainsi que le parallèle du 14] - et tenant compte d’un orbe d’une bonne semaine environ -apportera ici une facilité, une joie [réussite], un accord, un bon contrat [voie sociale, affaires], là une réconciliation, mais plus loin il faudra voir seulement une reprise du dialogue en vue d’une conciliation pour faciliter une séparation.

« La tendance au dialogue, à un accord, aurait d’autant plus de chance de se confirmer s’il existait en toile de fond un dynamisme engagé dans le thème de naissance [l’énergie du changement est aussi dynamique] à but social, financier, ou même privé. Le secteur juridique est parfois concerné [consultation/notaire/avocat/justice].

« Au-delà des situations de crise qui demandent une résolution, cet état céleste Vénus-Jupiter est des plus sympathiques pour le monde des loisirs, des études, de l’expression artistique, de l’esthétique [métier/soins perso], décoration, travaux dans l’habitat. Et bien sûr de l’amour [rencontre/confirmation d’un lien/engagement/grossesse], et ce d’autant que le signe du Scorpion - Jupiter aidant - porte vers une transformation positive d’un état à un autre.

« En période anniversaire [révolution solaire] une conjonction Vénus-Jupiter est de bon augure en quelque secteur de l’existence [social/privé] selon le thème de chacun : orientation heureuse, confirmation d’un lien privé, position, densité et embellissement de l’existence. »

SENS DES « RAPIDES »

- Pour le reste, le ciel de la décade forme un quinconce Mars-Neptune [le 10], qui lie l’action manœuvrière à l’intuition [parfois à une affaire trouble : mœurs, duplicité] ; un carré Mercure-Neptune [le 13] qui influence une confusion entre le plan du rêve et du réel. Jugement et intuition ne sont pas sûrs. Relâchement. Fuite en avant dans une chimère [à noter la proximité de ce carré avec la conjonction et le parallèle Vénus-Jupiter, d’où une ambiance souvent hypocrite, mensongère, confuse, qui peut altérer le sens de l’état céleste Vénus-Jupiter, sans pour autant exclure un arrangement, celui-ci pouvant justement découler de celui-là] ; un trigone Vénus-Neptune [le 16] en lien direct avec le précédent de la conjonction Vénus-Jupiter - qui l’élargit donc - ; un quinconce Soleil-Uranus [le 17] : volonté et avenir en vue d’un progrès ; un sextil Mercure-Mars [le 17] : répartie, intelligence musclée, décision, voyage ; un carré Mars-Pluton [le 19] toujours redoutable et à redouter, du fait de la charge d’agressivité et de radicalité, soit par une tendance irrépressible au passage à l’acte dans le laid, le sale, l’irréparable, soit par un retournement de l’agressivité contre soi [se faire du mal, en finir], et au mieux c’est un état céleste de rivalité, de jalousie, d’angoisse, de remise en question. Parfois, la santé peut inquiéter [prostate par exemple].

Marc Cerbère - ®AstresNet
vendredi 10 novembre 2017


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61