AstresNet.org
Toute l'astrologie





Election présidentielle 2007 : Qui sera au second tour, le 22 avril 2007 ?

AstresNet.org | mardi 3 avril 2007 | par Marc Cerbère


   partager


Qui, des candidats majeurs, sera au second tour le 22 avril 2007 ?

Cette élection présidentielle est donnée comme essentielle pour l’avenir de la France, notamment dans son interaction avec la mondialisation. Et, en effet, compte tenu des cycles cosmiques lents en formation d’ici 2010, cette échéance est d’importance car elle préfigure la place de l’Europe face à ses partenaires mondiaux (Inde, chine, USA), dont la France est une province/état. La notion de réforme et/ou d’adaptation aux nouveaux enjeux européens et mondiaux paraît indispensable, un nouveau visage de la France devant apparaître à l’orée de 2009/2010. D’après l’étude que j’ai menée, et que je publierai prochainement sur "l’avenir de l’Europe" et sur "l’évolution des cycles économiques d’ici 2010", le challenge est possible. Dès lors, tout dépendra de la "méthode" qui conduira ces réformes - mais, j’y reviendrai. Cet accouchement, disons-le (les grandes réformes) ne se fera pas, de toute façon, sans douleurs.

Je mettrai en ligne, en son temps, une étude globale sur le second tour de l’élection présidentielle. Je m’appuie sur des centaines de thèmes de responsables politiques, ainsi que sur les cycles générationnels, enfin sur les Présidents depuis Louis-Napoléon Bonaparte...

Premier tour de l’élection présidentielle 2007

Le risque d’un nouvel 21 avril est-il probant ?

D’après les cycles en cause et de part la tension de l’opposition Saturne/Neptune (Gauche) et la quadrature Jupiter/Uranus (Droite), cela n’est pas dans l’ordre des choses. On va assister à une véritable confrontation des valeurs précitées, mais avec l’ajout des intercycles, ou cycles-relais, tant en phase longue (trigone Jupiter/Saturne et orbe de sextil Jupiter/Neptune ) qu’en phase mineure quinconce (Saturne/Uranus), ce cocktail préfigurant la future figure cosmique de l’élection pour le second tour de l’élection présidentielle, le 6 mai 2007 à 20H. Dès lors, une proposition politique qui invaliderait cette bipolarité du débat politique, et donc du corps électoral, ne serait qu’un opportunisme de circonstance, tel François Bayrou. Toutefois, et d’après sa révolution solaire, la position de Mars/Cancer au secteur VII, si elle se signale bien par la perte (chute de l’astre) du contrat (VII) - donc son absence comme challenger au second tour -, elle pose l’importante question d’une "division de la famille naturelle". Je préciserai les choses dans le cadre de l’étude du second tour.

Quant à la " poussée nationaliste" (je l’assimile ici au FN), elle est bien présente et s’exacerbe dans la dissonance Jupiter-Uranus, tant au réel de l’impact du positionnement électoral, et du résultat, que dans sa variante, plus feutrée, de récupération par chaque camp (les candidats) avec slogans, symboles, gadgets.

A l’évidence cette période électorale marque, plus qu’au passé, une forte tension, le "désir d’en découdre", et le vote tranché.

A ce stade, il est difficile de préciser - sans se lancer dans un tiercé électoral, véritable piège tant le symbolisme Jupiter-Uranus en dissonance (identité nationale et immigration) tend à être récupéré par le candidat de l’UMP - mais aussi, avec ses propres nuances, par la candidate du PS -, par un verbe opportuniste plus que par de réelles adhérences ou convictions, je crois selon son thème de naissance- si les voix de cette tendance nationaliste et identitaire se porteront directement sur M. Le Pen (20-06-1928/03H La Trinité-sur-Mer) ou si elles renforceront le score de M.Sarkozy (L’acte fondateur de l’UMP, le 17 nov.2002, remplaçant "l’union majorité présidentielle par "l’union majorité populaire"..., s’est déroulé sous l’orbe d’ une opposition Jupiter-Uranus.). Je rappelle simplement que dans l’orbe des conjonctions Jupiter-Uranus de 1983 (municipale de mars) et de 1997 (législatives) correspondent à des "poussées" significatives du FN, l’actuelle quadrature Jupiter-Uranus - certes en phase de cycle descendant - étant de même nature, les signes de partance et d’arrivée, du Sagittaire - étranger, foi, religion - aux Poissons - immigration, exclusion, banlieue - révélant le "réservoir", et la dissonance, les conséquences. En tout état de cause, cette élection semble installer Marine Le Pen (05/08/1968 - 11H20’ Neuilly-Sur-Seine) sur les rails du "temps présidentiel" au-delà de 2007, comme candidate du FN.

Cette actuelle dissonance Jupiter-Uranus contient également un symbolisme qui, sans se séparer du précédent, le prolonge en mode additionnel - mais avec une "qualité particulière" et qui, selon moi, devrait compter pour beaucoup dans le résultat final de cette élection présidentielle. Une large part lui sera donc consacré dans l’étude sur le second tour, lors de sa mise en ligne.

Figure du 22 avril 2007 à 20 heures, Paris - cycles longs

(GIF)

Note : Les notions Droite/Gauche sont principalement repérées en astrologie par la valeur uranienne (Uranus - Droite) et neptunienne (Neptune : Gauche). Mais cela ne suffit pas, et d’autres ajouts de référents planétaires complètent ces deux planètes, selon le courant en cause, son nom, etc. Il n’est pas question ici d’entrer dans le détail, et cela fera l’objet d’une autre mise en ligne. Toujours est-il que le cycle Saturne-Neptune répond au valeurs de Gauche, comme le cycle Jupiter-Uranus fait écho aux valeurs de Droite, et ce au niveau du "message politique". Quant au "contenu économique", c’est encore une autre symbolique, de nos jours adaptable à l’un ou l’autre des ces cycles précités, mais avec cependant des nuances assez perceptibles. Je déroulerai ce contenu dans le cadre de la livrée prévisionnelle du second tour de cette élection.

Au sujet de du cycle (conjonction et aspects divers) Saturne/Neptune, il n’est pas sans intérêt de signaler que du point de vue historique, un consensus général distingue deux phases dans la genèse du socialisme. Tout d’abord la première qui définit les premiers penseurs comme Proudhon, Saint-Simon ou Fourier. Puis la seconde qui tient compte de la naissance du terme « socialisme », ainsi que de l’apparition d’un mouvement, certes divisé, mais qui partage un de grands points d’analyse. Ce mouvement nouveau a ainsi fait son apparition à l’époque des Révolutions industrielles du XIXe siècle et a trouvé un terrain de lutte intimement lié à la société moderne de classe (par opposition à la société des ordres), et notamment à la classe ouvrière. (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Socialisme ) Or, pour ne parler que de Proudhon (15/01/1809) il est né sous une conjonction Saturne/Neptune en Balance, qu’il publia son ouvrage "système des contradictions économiques", en 1846, année où se forme une nouvelle conjonction Saturne/Neptune en Verseau, et où, diversement, se répandent les idées socialistes.

De même, s’agissant de la Droite, "L’origine du terme remonte aux débats de l’assemblée constituante de la monarchie constitutionnelle de 1791. Lors du vote sur la question du véto royal le 27 aout 1789, les députés favorables au maintien d’un pouvoir de blocage du roi, c’est à dire d’un contrôle du pouvoir législatif par l’exécutif (conformément à la théorie de Montesquieu), les député favorables au véto, royalistes et conservateurs, se rangèrent à droite du président de séance, les députés hostiles à gauche. La pratique est restée et s’est ensuite largement étendue dans le reste de l’Europe" (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Droite_%28politique%29 ) En calculant le thème astrologique de cette période, 27/08/1789, on note une conjonction Jupiter/Uranus dans le signe du Lion (orbe 9°). Notre cycle est donc bien présent.

Les challengers présents au second tour

(JPG)
(GIF)

Pour les connaisseurs en symbolisme astrologique, en observant le thème astrologique du 22 avril 2007, on note que les cycles Jupiter/Uranus et Saturne/Neptune sont ici présents dans une des phases de leur cycle : Opposition pour Saturne/Neptune et Quadrature pour Jupiter/Uranus. Il n’aura pas échappé aux mêmes que les deux aspirants à la magistrature suprême possèdent, en conjonction dans leur thème de naissance - début du cycle - les mêmes cycles, à savoir une conjonction Jupiter/Uranus (Droite) par le Cancer pour Monsieur Sarkozy (né le 28 janvier 1955 - 9H - Paris) et une conjonction Saturne/Neptune (Gauche)- pour Mme Ségolène Royal (née le 22 septembre 1953 - 16H10’ Dakar). D’autres ajouts cycliques sont intéressants à relever dans ces deux thèmes, cycles qui nuancent les données brutes des cycles initiaux, notamment en matière de "voie économique", ce qui fait de ces deux compétiteurs plus des "partenaires" du grand capital et de la voie économique libérale que des "antagonistes" en cette matière précise.

Marc Cerbère - ®AstresNet
mardi 3 avril 2007


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61