Des étapes de détente en 2008

AstresNet.org | jeudi 22 novembre 2007 | par Marc Cerbère

  

S’il y a les haines, les tensions, les ruptures, il y a aussi le temps de la pacification, du tour de table, , de l’entente cordiale, du rameau d’olivier, voire de l’amour réconcilié, ou naissant.

Les tendances planétaires« chaudes », ou temps pacifiant, se constatent autant pour le destin individuel que pour la collectivité en astrologie mondiale. Toutefois, vu le vaste monde et l’information qui défile à flux tendu, tout un chacun pourra observer qu’un temps pacifiant ici ne trouve pas le même écho là, ailleurs, où par exemple une guerre civile sévit, ou un attentat ravage un bâtiment. Il faut se faire à l’idée, même douloureuse, que ce qui est en haut n’empêche pas la poursuite des haines dès lors qu’elles sont bien ancrées et déterminées par le coeur de l’homme qui, lui, est en bas. A cet effet, la loi d’Hermès ne se vérifie pas toujours.

Reste qu’il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain mais plutôt se réjouir qu’à quelque point du globe des hommes, des femmes, se rencontrent pour discuter de leur rancœur, litige, conflit et qu’ils tentent ensemble une réconciliation, quand ce ne serait pas les fiançailles ou les épousailles en secondes noces.

Voici les phases planétaires du temps pacifiant en astrologie, temps capable de réunir des êtres pour la paix, la réconciliation, une signature, voire la naissance d’un accord dans l’association d’affaires, d’idées, de vie privée [de la rencontre à l’amorce d’une liaison, au retour de l’être aimé, au nouveau départ].

Les analogies du temps pacifiant en astrologie individuelle se retrouvent facilement dans le registre de l’astrologie mondiale, parce que la paix entre deux belligérants est du même symbolique que la paix entre deux personnages aux prises avec un conflit de voisinage. Cependant, la livrée prévisionnelle d’une coupe céleste d’un temps pacifiant en astrologie mondiale gagnerait à être observée au cas par cas, parce qu’une période de concorde, même datée, lancée dans le vaste monde et sans précision de l’objet, c’est-à-dire de la situation, est un exercice capable de satisfaire le narcissisme de tel auteur astrologue, mais pas une certitude de configuration à configuration semblable. Pour cela, il faudrait que tous les conflits s’apaisent en même temps, surtout que n’en naissent pas d’autres à ce temps pacifiant ; or, c’est hélas le cas.

A cet effet, pour le thème astrologique individuel, il faut admettre les périodes livrées ici comme capables de donner un coup de pouce au destin, telle ou tel se plaçant alors sous un ciel de concorde. Il est de fait qu’on a avantage à se fiancer, à se marier, à signer un compromis sous une conjonction Vénus-Jupiter, par exemple et si l’espace de vie en offre l’opportunité, mais rien n’assure, au préalable, qu’une telle configuration protégera un mariage si le thème de naissance dispose d’un état de célibat, ou d’échec amoureux.

Une première leçon de la matière astrologique est de comprendre que « l’opportunisme d’en bas » par rapport aux « configurations astrologiques d’en haut » , s’il est utile, surtout bien humain, ne doit pas s’entourer de mentalité magique dans l’idée de forcer le destin, au risque de la déconvenue. Et surtout, il convient de ne pas mélanger les bas instincts, en espérant faire une bonne affaire au mépris d’un autre en se plaçant sous un ciel de compromis [Mercure-Jupiter, par exemple pour les affaires, le commerce], l’intérêt, le calcul, étant ici mauvais conseiller.

Certes, on avance plus vite dans les affaires avec un ciel mercuro-jupitérien [Mercure-Jupiter], on est plus disposé à la causette, au rendez-vous avec la séduction , à la signature d’un contrat, sous une conjonction Soleil-Mercure ou Soleil-Vénus, etc.

Une vérification constante suffit à se rendre à l’évidence quant à la nature des cycles planétaires dans leur diversité. Mais encore faut-il être disposé aux affaires, au rendez-vous, au compromis. Ici, le thème personnel confirme ou infirme les choses par une sorte de sympathie ou d’antipathie entre soi et les configurations planétaires du moment.

Voici, après ces quelques réserves d’usage, ce que nous propose de ciel astrologique en 2008, au registre du temps pacifiant, des « arrangements ».

- L’orbe d’influence des phases des cycles planétaires varient de 5 à 10 jours avant et après la date exacte, parfois plus, selon la nature du cycle en cause. Le positionnement sur un ressenti, plus que sur une règle stricte ou comptable en matière d’orbe, est encouragé par la pratique en consultation. En effet, le temps humain est rarement aligné à l’exact sur le temps cosmique à la seconde de la formation de tel cycle planétaire. Il n’empêche qu’à un ou deux degrés d’orbe près, la phase fonctionne. Et c’est ce qui compte.

- Dans la liste ci-dessous, après la phase planétaire, une annotation donne la voie que prendra le plus naturellement le symbolisme.

- Conjonction Vénus-Jupiter, le 1er février : voie relationnelle, amoureuse, contrats, mariage, réconciliation ;
- Conjonction Vénus-Neptune, le 7 mars : étape où le sentiment amoureux est inspiré, poétique, romantique, où il rencontre l’aspiration au grand large. Idéal visant l’absolu amoureux ;
- Conjonction Mercure-Vénus, le 26 février : contact, rendez-vous, démarche, entretien, mots du coeur [billet], échanges, mouvement vers l’amour ;
- Conjonction Vénus-Uranus, le 28 mars :coup de foudre, inédit amoureux, séduction de masse. Talent ;
- Sextil Mercure-Jupiter, les 27, 28 mars : négoce, contrat, affaires ;
- Conjonction Soleil-Mercure, le 16 avril : courrier, entretien, accord, signature ;
- Trigone Soleil-Jupiter, le 12 mai : équilibre, légalisation, rencontre d’une adhésion, d’une majorité ; contrat, acte authentique ;
- Trigone Vénus-Jupiter, le 18 mai : analogie avec la conjonction Vénus-Jupiter ;
- Conjonction Soleil-Mercure, le 7 juin : contact, rendez-vous, démarche, études ;
- Conjonction Mercure-Vénus, le 7 juin : négociation, affaires ou vie privée ;
- Conjonction Soleil-Vénus : le 9 juin : transaction, contrat, accord, paix, favorable à la rencontre de l’amour ;
- Conjonction Soleil-Mercure, le 29 juillet : rendez-vous, famille, écrit ;
- Conjonction Mercure-Vénus, le 21 août : négociation, mots du coeur ;
- Conjonction Soleil-Saturne, le 4 septembre : temps pesant sur l’année, arrêt ou engagement ;
- Conjonction Soleil-Mercure, le 6 octobre : rendez-vous, écrit, nouvelles ;
- Sextil Vénus-Jupiter, le 5 octobre : équilibre, légalité, accord ;
- Conjonction, Vénus-Pluton, le 12 novembre : contrat, passion ;
- Conjonction Soleil-Mercure, le 25 novembre : écrit, rendez-vous, enquête ;
- Conjonction Vénus-Jupiter, le 1er décembre : harmonie, joie, détente, contrat ;
- Conjonction Mercure-Jupiter, le 31 décembre : commerce, affaires, écrit, études, mouvement.

Qu’est-ce que votre horoscope de naissance signifie ? Quel avenir ? Consultez Marc Cerbère pour une étude personnalisée, réalisée et écrite pour vous, vous serez utilement éclairé[e].

Marc Cerbère - ®AstresNet
jeudi 22 novembre 2007


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61