AstresNet.org
Toute l'astrologie





Pour les révolutions solaires

AstresNet.org | mercredi 26 décembre 2012 | par Marc Cerbère


   partager


C’est entendu, la révolution solaire, ou retour solaire, est une figure anniversaire de naissance que chacun peut ériger soit par un calcul à la main, muni de tables de domification [« maisons »], d’éphémérides astrologiques et d’une connaissance des rudiments de l’arithmétique ; soit alors plus couramment à notre époque avec l’aide d’un logiciel ou encore directement et gratuitement en ligne, par exemple sur le site d’Astrodienst.

CE QUE SIGNIFIE UNE RÉVOLUTION SOLAIRE OU RETOUR SOLAIRE

(JPG)
Cycle solaire - retour du même

Au-delà des calculs qui permettent d’ériger une figure de retour du Soleil à la position de naissance, c’est-à-dire à la longitude vraie apparente, il faut comprendre que nous sommes dans le registre du symbolisme et qu’il s’agit dans la réalité d’un retour du même [degrés, minutes, secondes], celui qu’occupait le Soleil au jour de la naissance d’un être humain. C’est moins un retour physique sur le papier qu’un retour symbolique dans le manifesté [la vie de chacun, sa réalité].

Nous avons tous ressenti, non sans émotion, ce jour-là, ce jour anniversaire, un renvoi à une « mémoire primordiale » : la venue au monde, la naissance. Et pourtant, nous ne sommes plus à la même place ni dans la même situation que lors de cet avant. Mais c’est un rappel puissant ancré en nous tous, au profond de notre univers émotionnel. Ce « retour » c’est en somme une [re] - naissance dans l’ordre de la symbolique. Et ce tout symbolique qui nous a construit, assemblé, du jour de notre naissance jusqu’à l’instant de tel retour solaire anniversaire, c’est notre entier émotionnel : il procède du latent au manifeste, du couple personnage-situation à l’événement. C’est aussi pourquoi les peuples des civilisations anciennes, construites sur un édifice traditionnel, accordaient une grande importance aux jours [à leur charge, contenu] qui précédaient la date anniversaire, et bien entendu au jour même.

Lieu anniversaire ou lieu de naissance

Les avis sont partagés et chaque camp débat du bien-fondé de sa pratique. Pour ma part, et suivant en cela l’oeuvre de l’astrologue Don Néroman [1] et, sur le sujet, les écrits de l’un de ses continuateurs, Max Duval [2], que j’ai bien connu dans les années 80, j’érige la figure de retour solaire pour le lieu de naissance.

La question de déplacer les dispositions planétaires [orientation du ciel, le lieu - « maison » - des planètes] en passant son anniversaire dans quelque endroit géographique plus favorable apparaît douteuse, même si cela donne l’occasion d’un voyage.

Pour le jour et l’heure de naissance ou pour la règle établie

Du strict point de vue d’une conception symboliste de l’astrologie il y a une sympathie du semblable symbolique dans ce choix [retour solaire avec emploi des coordonnées de naissance identiques]. Mais, bien entendu, le Soleil ne reviendra pas à la même longitude vraie apparente [au retour des 33 ans, symbolique christique, c’est proche] que celle, préalable, de la naissance, l’instant primordial de tout un chacun. En ce sens, les astrologues dans leur majorité sont frileux à l’idée de l’apparente incohérence que soulève la construction d’un retour solaire pour le jour, le lieu et l’heure de naissance, car c’est pain bénit, voici que les détracteurs de la méthode des révolutions solaires se lèvent, forment une assemblée, se consultent, et rendent leur jugement. Or, l’astrologue étant souvent un être sensible habité par le ressenti, loin de l’esprit batailleur et vindicatif [Mercure-Mars], il éprouvera une difficulté à prendre une position tranchée.

A chacun son chemin et son expérience. Il est souvent nécessaire d’emprunter plusieurs voies [les possibles] pour se forger une pratique. A la réflexion, les astrologues gagnent à se projeter dans le large plutôt qu’à se soumettre aux calculs précautionneux, au prétexte de vouloir entrer à la Sorbonne, ériger en système, dans la boîte à outils du savoir astrologique. Faut-il rappeler que ce savoir est réduit à peau de chagrin ? Qu’un élève de cours préparatoire peut y accéder en quelques semaines [calculs, signes, système des « maisons », aspects] ? Certes non. De fait, par-delà la littérature astrologique, de copiste en copiste [en ce sens une lecture comparée de la source des textes dans le grec ancien et le latin peut être instructive], d’auteur en auteur, ce qui compte c’est la pratique de la consultation au cas par cas tout au long d’une vie entière d’astrologue.

LE CONTENU

Approcher l’idée que l’on possède un thème tout neuf après avoir érigé [calculer, « monter »] une figure de révolution solaire, ne semble pas tout à fait exact car c’est une figure annexe [surtout complétive]. En revanche, une révolution solaire est beaucoup plus riche en information sur l’année à venir que ses détracteurs tentent de le démontrer, pour eux une pratique de suffisance, une faiblesse de l’esprit, une illusion, voire plus les plus énervés un procédé de charlatan.

Il n’est pas le lieu ici d’aller au-delà des données transmises par un A. Volguine dans son livre « La technique des révolutions solaires » [3], et il suffira à notre visiteur de s’y reporter et de compléter les informations livrées par l’auteur, matière somme toute assez faible, par sa propre expérience d’année en année.

Un bon moyen de « lire » une révolution solaire c’est de l’approcher comme un thème de naissance, en sachant que ce n’en est pas un, et en tâchant de comprendre ce qui se passe dans cette figure de retour solaire, son contenu, ses dispositions, les situations nouvelles, par rapport aux mouvements des planètes et à leurs points de contact [situation de la planète dominante de naissance, par ex.], etc.

L’EMPLOI

Certains astrologues font de l’objet de la figure de révolution solaire une étude unique et accréditent ainsi la thèse d’un nouveau thème chaque année. C’est leur droit et s’ils engrangent des résultats c’est encore mieux. Mais de ceux-là dans le monde astrologique, je n’ai jamais connu la certitude.

Pour ma part, lors d’une étude annuelle, j’observe telle figure de révolution solaire comme complétive au thème de naissance, et aux cycles planétaires en interaction avec le radix [thème natal], outre les « directions » [pas les « primaires »] ; priorité au registre symbolique.

Les révolutions solaires importantes sont assez rares dans une existence, mais elles seront démonstratives [forcément] d’années à forte densité cyclique, tout simplement parce que le thème de naissance reçoit ces cycles célestes [à la condition réunie qu’il les reçoive telle année, cela s’entend].

Un schéma évolutif est bel est bien présent dans la figure de révolution solaire, d’année en année, en lien avec les personnages rencontrés, les situations vécues, etc. C’est donc un « fait ».

RÉVOLUTIONITE AIGUË

La « révolutionite aiguë », c’est le risque. D’abord, vous pouvez calculer un thème diurne c’est-à-dire une figure astrologique pour chaque jour, à l’heure et au lieu de votre naissance. C’est le retour au même le plus réduit parce que journalier. A la suite, la révolution lunaire peut vous tenter, chaque mois. Et après la révolution lunaire, solaire, pourquoi ne pas calculer le retour de Mercure, de Vénus, de Mars, de Jupiter, de Saturne ? C’est possible, mais est-ce utile, surtout probant ? Pour les planètes restantes [Uranus, Neptune, Pluton] l’intérêt actuel à l’échelle d’une vie apparaît mince.

Pour ma part, et sans faire une fixation [toute figure construite après le thème de naissance est complétive ] l’expérience prouve que le système luni-solaire, couplé, est porteur de résultat. Probantes sont donc les révolutions lunaires et solaires, d’une part en tant que retour à la longitude vraie apparente et, d’autre part, dans le schéma de l’évolution de l’existence humaine, en astrologie.

Marc Cerbère - ®AstresNet
mercredi 26 décembre 2012

Notes

[1] Traité d’astrologie rationnelle aux éditions de la Table d’Émeraude

[2] La domification et les transits - Les moyens de pronostics en astrologie - éditions traditionnelles

[3] Dervy-Livres


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61