AstresNet.org
Toute l'astrologie





Les planètes en astrologie

AstresNet.org | mardi 18 juillet 2006 | par Marc Cerbère


   partager


Soleil - luminaire

Élément central de notre système solaire, il symbolise l’unité et la vie. Par analogie - chaleur, prédominance de son rôle, éclat, etc. - il symbolise le succès, le mode de la conscience ; se rapporte également à l’autorité et tend à s’annexer à la qualité du signe de naissance [volonté Bélier, Taureau, Vierge, etc.], d’où sa neutralité en l’espèce. Représente la projection masculine pour une femme - un des éléments - comme il situe en règle générale les rapports que le né[e] entretient avec l’autorité, analogie avec l’image du père.

A ce sujet, l’image du père, le patriarcat ayant été renvoyé aux calendes grecques, la compréhension du symbolisme solaire devrait s’appliquer aussi à la femme dans son rôle social actuel, pleinement assumé. Dès lors, il convient de nuancer le symbolisme initial hérité de la tradition des anciens, une époque où le rôle social de la femme, s’il existait, n’avait pas la même importance que de nos jours.

Lune - luminaire

Qui ne se souvient avoir admiré une PL ou avoir flirté sous ses reflets. La Lune est vagabonde, fluctuante, sa course dans le ciel en est témoin ; de même, son symbolisme reflète le changement, le départ, le psychisme, la foule, la nature féminine et certaines de ses fonctions naturelles [règles par exemple]. La nature étant bien faite, là où le Soleil symbolise le rôle social masculin, la Lune tend à « épouser » les êtres et les choses, d’où sa symbolique élargie à la femme, au sens d’épouse, mais aussi de nombre d’autres personnages féminins qui interviennent dans nos vies ; elle symbolise encore le public, la clientèle, l’opinion...

La remarque au sujet du Soleil concernant notre époque moderne vaut pour la Lune, dans la mesure où le côté féminin de l’homme s’exprime plus aujourd’hui qu’hier. A noter également le symbolisme « d’inversion » de la Lune [l’inverti, le mignon].

Les planètes intérieures - l’escorte solaire

Mercure

Mercure influence les modulations de notre quotidien au sens des échanges, des écrits, déplacements, communication, relation de voisinage,... Mercure est un des éléments de la charpente intellectuelle de l’être, ce qu’on nomme le mental. Mercure agit au niveau physique sur les membres servant au mouvement, respiration et coordination. Mais, Mercure est aussi le symbole de la transaction, du négoce, des combinaisons : dans la mythologie, il est le dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs. Et la liste n’est pas exhaustive.

Vénus

Ah ! que n’a-t-on pas écrit sur Vénus, que n’a-ton pas chanté de louanges. Vénus, tout le monde connaît son symbolisme : l’amour. En réalité, Vénus c’est ce qui nous attire, ce qui nous interpelle, ce que nous aimons, et de là l’attrait amoureux pour telle ou tel personne. D’autres analogies [sujet-objet] sont probantes, mais il existe une réelle confusion dans le registre vénusien, savoir entre « l’amant » la « maîtresse », le grand amour, etc., selon que l’on est une femme ou un homme.

Plus largement, Vénus symbolise un contrat [l’alliance] ; elle règne également sur le monde de la mode, du luxe, de l’esthétique, de la concorde, de la paix. Et de l’art [elle n’en pas pourtant pas l’exclusive].

Le cycle incursif

Mars

Energie, action, force [muscle], vitalité physique ou cérébrale, Mars participe de notre capacité à agir, de notre prise sur le monde extérieur. Avec Mars, c’est se défendre ou attaquer, c’est la conquête ou la dispersion, la lutte ou la fuite, la victoire ou la défaite, etc.

En lien d’aspect avec d’autres planètes, Mars fait tout autant les polémistes que les anarchistes, les contestataires en tout genre, des agressifs basiques aux plus talentueux. Il fait aussi les assassins, et se reconnait dans le « rival » [déclaré ou secret], et par le haut du symbolisme c’est l’armée, la police, qu’il sert. La mécanique, l’industrie, la boucherie, la métallerie, la chirurgie,... sont de son registre.

Mars, c’est l’amant. Lorsqu’une femme dit : « j’ai un ami », ou « j’ai un amant », c’est Mars. En revanche, lorsqu’une femme dit : « mon mari » [Soleil], ce n’est peut-être pas forcément de Mars dont elle parle, surtout si ce mari est cocufié.

Mars symbolise un danger, de là les analogies : alerte, menace, feu, calamité, guerre,...

Les planètes lentes

Jupiter

Alors que les anciens astrologues nommaient Vénus comme « la petite fortune », Jupiter est qualifié de « grande fortune » ; c’est le « grand bénéfique ».

Globalement, Jupiter nous envoie un symbolisme de « satisfaction » : protection [appui], résolution [des problèmes], opportunité [chance], reconnaissance, étoffe sociale [représentation, notoriété], abondance [capital, profit],... Mais aussi de transmission [guide, enseignant].

A chacun son Jupiter. Parfois [présence, lieu, aspect], Jupiter signe les excès, l’obésité, la surestimation, l’opposition à l’autorité [société] ou à une majorité [politique].

C’est toujours avec gourmandise que les astrologues, et même les consultants, envisagent le passage de Jupiter à tel ou tel point du thème de naissance, en attente soit d’un profit, d’un honneur, ou de la réparation d’un dommage.

Saturne

Représenté souvent dans la mythologie avec une faulx ou un sablier, Saturne symbolise le temps qui s’écoule, qui sape nos espérances, nous coupant peu à peu de toute illusion. Au verset 1, 2 de l’Ecclésiaste le langage de Saturne se révèle : « Vanitas vanitatum dixit Ecclesiastes vanitas vanitatum omnia vanitas. » [1]

Cela posé, plus simplement dans la vie courante, Saturne participe de notre construction dans le temps [âge, expérience, épreuve] et il symbolise ainsi un puissant levier moral et intellectuel, pour qui fréquente ses vertus.

Le symbolisme d’épreuve qui casse les forces vives n’est pas un vain mot, le moindre mal saturnien étant l’obstacle qu’il dresse, un temps [passage court], devant soi, et qui demande à être dépassé. Alors que Jupiter tend à arranger une situation, Saturne l’aggrave, créant des dommages.

Planète austère, Saturne est à observer attentivement dans un thème astrologique de naissance, outre le déroulé de ses phases tout au long de l’existence, afin de juger des capacités à persévérer, à s’élever, à s’inscrire dans une durée ; à défaut, le temps de la chute [de position, de pouvoir].

Les planètes modernes

Uranus

« Indépendance », tel est le mot-clé d’Uranus. Cette valeur d’indépendance est source de progrès, de modernité, d’évolution. Tout est dit. Aussi, Uranus est-il plus de « droite » [verticalité] que de « gauche » [horizontalité] ; il se différencie dans l’unique, là ou Neptune [gauche] s’assimile dans le nombre.

Du seul référent, l’indépendance, les analogies sont aisées : rupture [par limitation de l’indépendance], violence [en réaction au groupe, au nombre, au conformisme], invention [idée indépendante], etc.

Neptune

Dieu des eaux et des fleuves, puis des océans, Neptune s’adresse au large, à l’étalement, à une lame de fond. Disposant du signe des Poissons, Neptune [et Jupiter] participe du fait religieux [foi] en général, et du christianisme en particulier. De là, avec Neptune on peut communier ou s’égarer, partager ou dissoudre, duper ou être dupé, vivre en état de médiumnité ou fuir dans les psychotropes [alcool, drogue], etc.

Pluton

Celui qui a touché un mort sait ce qu’est Pluton. Tout le reste n’est que littérature.

A partir de cette expérience, la vue et le toucher d’un mort, et avant que pour soi-même ce lieu de passage soit emprunté, seule vraie certitude de l’être humain, il y a l’expérience plus légère de « la petite mort » [l’orgasme], mais aussi d’autres occasions de vivre le contenu du symbolisme de Pluton, à travers les crises de l’existence. C’est aussi pourquoi on parle de « transformation » d’un état à un autre, parce que ce qui était avant ne sera plus jamais comme après, alors que Pluton aura fait son oeuvre. Certaines de ces transformations [situation, finances, vie privée, santé] sont plus aisées à vivre que d’autres, mais en finale il s’agit toujours d’une perte, même si les optimistes parlent du rebond [la transformation] après l’épreuve [la perte]. C’est une façon de voir, l’optimisme, mais c’est assez surprenant comme construction intellectuelle, surtout lorsque l’on sait que de toutes façons on doit mourir.

Avec d’autres planètes, formant alors des cycles à part entière, Pluton symbolise autant le terrorisme que le crime organisé, ou encore des états, des partis politiques, groupuscules, le nucléaire et son armement, l’espionnage, la recherche en laboratoire,...

- Des astrologues intègrent des astéroïdes, des étoiles, dans leurs études ou recherches. Cet article se limite à ce qui est retenu dans la pratique courante, mais le champ d’investigation reste ouvert.

Marc Cerbère - ®AstresNet
mardi 18 juillet 2006

Notes

[1] Vanité des vanitiés, dit l’Ecclésiaste ; vanités des vanités, tout est vanité.


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61