AstresNet.org
Toute l'astrologie





LES ASTRES ET VOUS - LES DÉCADES

3ème décade d’août 2017 - Sextil Jupiter-Saturne

Horoscope du 20 au 31 août 2017

AstresNet.org | dimanche 20 août 2017 | par Marc Cerbère


   partager


La phase planétaire principale de la décade est un sextil [le 27] Jupiter-Saturne [cycle Jupiter-Saturne], qui d’ailleurs est en orbe de l’avant depuis la première décade [orbe de l’avant 4°] ; ce sextil est décroissant, du fait qu’il se forme après le carré [2015-16], le trigone [2013-14] et l’opposition [2010-11], laquelle est le temps de renversement du cycle, de croissant à décroissant ; c’est le même processus que pour la lunaison, et les saisons sous nos latitudes, celles qui nous importent au fond - à quoi bon chercher un zodiaque universel ? A chaque civilisation, à chaque culture, à chaque latitude, nord, sud, son acquisition intellectuelle, morale, philosophique, cosmique. Qu’avons nous à faire de l’astrologie chinoise, hindoue, aztèque, arabe, que sais-je encore ? La transmission du monde gréco-romain nous sied parfaitement.

L’essentiel des phases des « rapides » est contenu dans la conjonction [et parallèle] Mercure-Soleil [le 26], même si le trigone [croissant] Soleil-Uranus du 21, et celui [décroissant] de Mars à Saturne, le 22, sont à la fois évolutifs et constructifs.

En outre, le phénomène céleste du 21 août, l’éclipse totale de soleil, donnera probablement lieu à quelque interprétation avant ou après, celle-ci n’étant visible dans sa totalité qu’aux États-Unis, balayant 14 états, selon certaines sources, et elle sera observable partiellement aux Antilles, en Guyane, et même jusqu’à la façade atlantique en France métropolitaine. En France justement, un tel phénomène s’est produit le 11 août 1999, et le couturier Paco Rabanne prédit même que la station spatiale Mir devait s’écraser en France à cette date, en causant de nombreux morts à Paris et dans le Gers, non tant par quelque réflexe millénariste, mais parce que se réclamant exégète de Nostradamus, et étant atteint du mal de la « réincarnationite aiguë », il avait commis un bouquin sur le sujet quelques mois plus tôt. Il faut dire que le phénomène des éclipses appartient à un folklore très ancien et bien ancré dans l’imaginaire populaire, à tort ou à raison. Parfois un événement important, et généralement funeste, apporte du crédit à l’influence des éclipses, souvent il ne s’agit que d’une nouvelle lune plus forte que de coutume, et alors il ne se passe pas grand chose à part la sensation de goûter au plaisir du spectacle.

Et au niveau individuel - l’événement - c’est le même principe, soit le cas d’un pépin, d’un drame, soit rien du tout, ou si peu. On pourrait aussi avoir l’audace de prévoir pour telle ou tel une influence positive, ou porteuse, voire chanceuse, renversant ainsi le symbolisme de l’éclipse totale de soleil, ce « soleil noir », ou « occultation » de la lumière, de la vie, de l’amour, mais c’est difficile, voire contre nature, du fait que précisément un symbolisme d’épouvante est quasi gravé dans le marbre, du moins dans l’intelligence des fervents de l’interprétation des éclipses. Tant pis, au risque de passer pour un hérétique, pour notre part, en astrologie individuelle, nous considérons l’effet d’une éclipse au cas par cas, et non pas systématiquement comme une influence nocive, pas plus à la naissance que pour la suite, l’avenir.

Pour revenir au collectif, les éclipses autorisent un calendrier pour leur influence qui va bien au-delà de la formation exacte - et même certains praticiens se réclamant de Ptolémée, qu’ils n’ont probablement pas assez lu dans le grec, accordent une influence, après la formation exacte de l’éclipse, de plusieurs mois, voire de plusieurs années : tout peut donc arriver - , de sorte que, par exemple, pour celle du 11 août 1999, rien n’interdisait à un interprète du ciel, ayant au préalable mis en garde contre « un grand danger et catastrophe », d’attribuer à celle-ci, même six jours après son passage, le ravageur séisme du 17 août 1999, en Turquie, tuant plus de 17 000 personnes et en blessant 24 000 environ - en étant toutefois peu regardant sur l’écart en km entre la bande de centralité de l’éclipse et l’hypocentre du séisme, ne retenant de fait que le pays, et l’ayant cité au préalable parmi les très nombreux autres -, car cette éclipse totale de soleil était visible en Turquie ce 11 août [source IMCCE - visibilité 100% à Amasya, Diyarbakir, Sivas]. Citer tous les pays concernés lors d’une éclipse est peut-être une piste, facile lorsque ceux-ci sont nombreux, plus délicate lorsque leur nombre est restreint, car la quête de l’événement peut être plus maigre. En tout cas, pour l’éclipse du 11 août 1999, les événements dramatiques ne sont pas si nombreux tout au long de ce mois, sauf en Turquie ; et plus de 17 000 morts ce n’est tout de même pas rien, car si une éclipse de soleil est souvent interprétée pour les princes, rois, présidents, et tout homme de pouvoir [politique, financier, célébrité, religieux], les catastrophes et autres épidémies font aussi partie de l’occultation de l’astre central, le soleil.

Enfin, comme le sait, ou pas, notre visiteur, l’intervalle entre l’éclipse du 11 août 1999 et celle du 21 août 2017 correspond au cycle de Saros, soit pour cette série : 223 lunaisons, soit 18 ans, 10 jours et 8 heures environ, soit encore 6585, 32 jours. Ne craignez pas, ce cycle sert surtout à calculer les éclipses. Il faut aussi remarquer que l’éclipse du 11 août 1999 se formait sous un triangle dissonant : Soleil/Lune en double quadrature [1] [serrée] d’une opposition Mars-Saturne [Scorpion-Taureau].

PHASES DES « RAPIDES »

— Soleil trigone Uranus 21/08/2017
— Mars trigone Saturne 22/08/2017
— Vénus carré Uranus 24/08/2017
— Soleil parallèle Uranus 26/08/2017
— Soleil conjonction Mercure 26/08/2017
— Soleil parallèle Mercure 31/08/2017

- L’orbe d’influence des phases planétaires « rapides » est peu ou prou de 2 jours avant, le jour même, 3 à 5 jours après ; le jour même pour le parallèle de déclinaison [les 26, 31].

PHASE « LENTE »

— Jupiter sextil Saturne 27/08/2017

L’orbe d’influence du sextil Jupiter-Saturne va de la première décade d’août à l’entrée de Jupiter en Scorpion, le 10 octobre 2017.

- Pour L’horoscope du 20 au 31 août 2017, que vous soyez Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons, cette troisième décade est animée par le sextil [lent] Jupiter-Saturne [le 27 - en orbe actif toute la période, et au-delà], facteur de régularisation, d’opportunité sociale, de légitimité, de construction, de conformité à la règle [finances, loi], et avec le jeu des phases « rapides » par de l’audace, du progrès, une volonté d’évolution, de la ténacité [les 21, 22, 26], et souvent un courrier, un entretien, ou la confirmation d’un stage, d’un emploi, d’un contrat. Seul le carré Vénus-Uranus [le 24] risque de compliquer un lien sentimental. Pour en savoir plus de vos possibles, de votre avenir, et des cycles planétaires : consultez les augures avec Marc Cerbère.

SEXTIL JUPITER-SATURNE

Ce sextil Jupiter-Saturne [le 27], mais en orbe actif déjà courant août et jusqu’au 10 octobre, doit être rapporté à votre propre vie, et notamment avec le concours de la conjonction Mercure-Soleil/Vierge [le 26], deux phases, l’une lente, l’autre rapide, qui vont bien ensemble pour un entretien, une concertation, une confirmation, avec en toile de fond un enracinement, une construction, un état de fait [positif]. C’est aussi un cap pour le règlement d’une situation d’intérêt [finances], une régularisation [papiers, permis, etc.], une conciliation, ou l’annonce prochaine d’une décision [de justice].

Au-delà de l’influence individuelle, ce sextil Jupiter-Saturne participe de l’évolution de l’Europe [politique, administrative - et quelque part aussi économique, du fait des directives, des pourparlers, etc.].

- Pour le reste, le trigone et le parallèle Soleil-Uranus [les 21, 26] influencent une volonté tendue vers un progrès, un avenir, une technique, une science, tout en affirmant un caractère indépendant ; le trigone Mars-Saturne [le 22] enracine un acte dans la durée : fermeté payante, ténacité dans l’adversité, ou l’épreuve ; le carré Vénus-Uranus [le 24] contrarie les émotions, et les liens amoureux, les rendant instables, les compliquant [foyer vs vie extérieure], les précarisant [attachement vs indépendance] ; la conjonction et le parallèle Mercure-Soleil [les 26, 31] agissent comme intermédiaires [lien, relation, contact, entourage] souvent pour ou en vue de la vie professionnelle : mouvement, rendez-vous, emploi, stage, examen, analyse, gestion. Avec la conjonction Mercure-Soleil un accord négocié depuis un temps peut aboutir. Parfois, examen de santé.

Marc Cerbère - ®AstresNet
dimanche 20 août 2017

Notes

[1] ou carré


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61