AstresNet.org
Toute l'astrologie





Qu’attendre de 2010 en France ?

AstresNet.org | jeudi 31 décembre 2009 | par Marc Cerbère


   partager



- Hyperprésident en hypo-résultats : cruel contresens

(JPG)
M.Sarkozy

En pensant France, l’image du président Sarkozy s’impose comme un cruel contresens. L’homme de souche libérale réformiste largement élu en 2007 est désormais contraint d’appliquer une politique de centre droit ; sa côte de popularité est en berne ; il additionne faux pas et politique brouillonne ; ses revers sur d’importants contrats commerciaux le révèle piètre VRP à l’international ; Parlement et Sénat rechignent souvent à le suivre, et il arrive que le Conseil Constitutionnel le censure ; inconditionnel de l’activisme forcené, mais s’écroulant en plein été lors d’un footing, il est victime d’une mégalomanie à l’international - jouer le rôle de premier violon avec les puissants alors qu’on ne représente qu’une province du monde. Oui, tout cela est inquiétant. Dramatique diront les plus émotifs. Pour le moment M. Sarkozy est sans rival sérieux, ni à droite, ni au centre, ni à gauche.

- Quelle expression planétaire pour un contresens politique ?

La nature profonde de M. Sarkozy c’est la voie libérale et réformatrice, les affaires quoi : la conjonction Jupiter-Uranus en Cancer domine son horoscope de naissance. Conséquemment à l’opposition Saturne-Uranus - la Grande dépression 2008-2010 - qui « pèse » sur l’axe As-DS (Ascendant-Descendant), il est dans l’obligation d’adopter - pour un temps - une politique « contre-nature », d’où inadaptation entre le personnage et les actes : « faire quelque chose pour lequel on n’est pas fait ».

Cela posé, le temps de la reprise n’est plus loin, il s’avance avec des toussotements, des ratés, en 2010, avec les deux premières conjonctions Jupiter-Uranus - 8 juin, 19 septembre - pour s’imposer à nouveau au début 2011 - conjonction Jupiter-Uranus, exacte le 4 janvier 2011. Bien sûr tout ne se fera pas d’un coup, il faudra du temps, mais les capitalistes se taperont franchement sur le ventre d’hilarité en lisant le Figaro vers l’échéance de 2011. Quant aux pauvres ? aux classes moyennes ? Drôle d’interrogation. Ils servent à rembourser les dettes.

- 2010 en France

— Les élections régionales bien sûr ; l’UMP ne peut guère gagner ces élections ; le PS est à son avantage. Conforter dans les régions, le PS reste ce qu’il est : un parti de notables régionaux sans leader national capable de séduire au-delà de son propre camp.

— Ségolène Royal, toujours. Victorieuse aux régionales, galvanisée par la proximité de la conjonction Jupiter-Uranus à sa Lune en Poissons, elle continuera à jouer les « électrons libres » au PS. L’avenir ? Se focaliser sur la promotion du Chabichou et de la voiture électrique ; elle n’est plus présidentiable.

— Martine Aubry, sérieusement. Elle trace sa route et impose peu à peu son image. On commence à penser qu’elle devient incontournable pour les primaires, et au-delà.

— L’écologie, nouvel enjeu. Incontournable. La conjonction Jupiter-Neptune en Verseau aura largement participé de cette nouvelle marotte rendue nécessaire par l’évolution de notre temps et dont s’emparent tous les partis politiques par opportunisme plus que par conviction.

2010, écologique encore. Alors que le sommet de Copenhague s’est terminé samedi 19 décembre à l’image du verre à moitié vide ou à moitié plein, succès en demi-teinte pour les uns, échec patent pour les autres - le plus grand nombre - la conjonction Jupiter-Neptune, exacte le 21 décembre 2009, ouvre un nouveau cycle de 13 ans : [1] la « chose écologique » est en marche. Certes il faudra du temps : la cause en revient aux hommes qui suffisent aux maux du monde ; une société mondiale basée sur les cycles cosmiques aurait adopté des règles contraignantes sur les effets du réchauffement climatique, c’est certain. Hélas une telle société n’existe pas - ou plus.

— Réforme des retraites. Un dossier délicat pour le gouvernement dans un pays qui vote pour les réformes mais qui rechigne au moindre compromis des acquis sociaux ; une frange de la population française vit encore dans l’idée des « Trente Glorieuses » alors qu’au réel son quotidien c’est l’endettement massif. Un réveil apparaît salutaire.

— Réforme des collectivités territoriales. Besoin d’air. Chirurgie esthétique nécessaire. Rien ne sera facilité au gouvernement, les nantis de la politique et autres fonctionnaires tenant à leurs acquis. Il faudra un vrai courage politique au gouvernement pour ne pas reculer.

— Chômage, la plaie reste ouverte au moins durant le premier semestre 2010 ; l’Etat providence amortira le choc au prix d’un accroissement toujours plus conséquent de la dette publique ; avertissement solennel des instances européennes dans une Europe vieillissante, en crise, aux lendemains incertains...

— Mécontentement social, c’est peu de le dire. Que faut-il attendre de syndicats dont les « actions » sporadiques, alignées sur des accords syndicaux européens, singent la vraie contestation militante. Pas grand chose : banderoles, lâcher de ballons, défilé entre potes d’une journée. Retour à la maison. Désespérance.

- Une note encourageante

Les conjonctions Jupiter-Uranus (juin, septembre 2010 et janvier 2011) se forment au trigone - appui, concours - de la conjonction Jupiter-Uranus native en Cancer du Chef de l’Etat, notamment celle de janvier 2011 (27° Poissons), les deux autres étant frappées d’aspects contraires.

Marc CERBERE, le 31 décembre 2009

Marc Cerbère - ®AstresNet
jeudi 31 décembre 2009

Notes

[1] la prochaine conjonction Jupiter_Neptune se formera le 12 avril 2022 - 24° Poissons


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61