AstresNet.org
Toute l'astrologie





Accord des signes astrologiques

AstresNet.org | mardi 20 novembre 2018 | par Marc Cerbère


   partager


Le langage populaire est fleuri d’exemples quant à l’accord ou au désaccord entre les signes astrologiques ; ainsi le Bélier s’accorde-t-il avec le Lion, les Poissons avec le Cancer, etc. A contrario, ce même langage populaire exprime le désaccord entre, par exemple, le Lion et le Scorpion, la Vierge et les Poissons, etc. Ces images sont fortement ancrées dans la conscience collective, au point que toute contradiction engage le doute, quand ce n’est pas la critique.

Signes et planètes

Accord et désaccord concernent les signes astrologiques mais surtout un lien particulier entre « x » planète des personnages en cause, que ce soit au plan intellectuel, social ou affectif. Réduire les affinités astrologiques au rapport entre les signes n’est qu’une vision simplifiée du sujet.

Les liens planétaires

- Depuis Ptolémée, peu ou prou, le symbolisme des affinités planétaires entre des personnages [plan social ou privé] n’a guère changé pour le fond, seule la forme a été adaptée selon les écoles astrologiques et leur position théorique.

- Le rapport de « x » planète entre deux individus [ou plus s’il s’agit d’un groupement, d’une société, d’une communauté, etc.] s’évalue à l’aide des aspects : conjonction, sextil, quadrature, trigone, opposition,... Bien entendu, la conjonction a une valeur prioritaire comme lien direct [2 personnes côte à côte], mais l’opposition est aussi importante [2 personnes face à face] ; en second lieu viennent les autres aspects, la quadrature notamment, puis sextil et trigone. Et lorsqu’il n’existe aucun point de lien - rare lorsqu’une relation est installée - il faut regarder du côté des aspects mineurs, trop souvent délaissés à l’expérience. Enfin, le rapprochement des affinités astrologiques se réalise également en comparant les thèmes de naissance au niveau de leur domification, exemple : Soleil en maison X en Bélier de l’un sur la Vénus en Taureau en maison X de l’autre ; Mars en Cancer en maison X sur la Vénus en Lion en maison X, etc. Cette dernière ressource n’est pas négligeable, car elle offre un rapprochement entre les heures de naissance [les antennes ou maisons] des personnages en cause, et de la scène [situation] qui se joue.

- Pour les orbes, seule apparaît probante la méthode du constat de la présence des planètes d’un thème à l’autre sans nécessiter la règle admise quant aux orbes des aspects planétaires. L’orbe du lien importe peu : un rapport d’un Soleil en Lion sur une Vénus en Lion existe quel que soit le degré sur le zodiaque [à l’intérieur du même signe] par le simple fait que chacun [l’un et l’autre] possède une énergie propre au signe du Lion dans un rapport Soleil-Vénus/Lion.

Au plan social et intellectuel - Les facilités

- Rapport Mercure/Saturne [mental - mais le rapport peut être pesant]
- Rapport Soleil/Jupiter [affaires /transactions/association/réussite commune]
- Rapport Lune/Jupiter [commerce, idéal commun, fécondité, croissance]
- Rapport Mercure/Ascendant [affaires, intérêt pratique, intellectuel]
- Rapport Mercure/Milieu du ciel [contact, mouvement, affaires]
- Rapport Mars-Jupiter [social : action et déploiement]
- Rapport Soleil/Uranus [social/projet/évolution/idée/novation]
- Et le rapport des mêmes précités en présence [iso] horaire de thème à thème astrologique de naissance.

- Les tensions [dissonances] entre les planètes de l’un et de l’autre engagent des incompréhensions, des différences de sensibilité au niveau du ressenti intellectuel ou pratique, et souvent des éloignements, des ruptures. Reste que les facteurs planétaires en en tension [dissonants] peuvent créer du lien par différenciation pour peu que l’un et l’autre parviennent à « sortir » de leur ego, qu’ils s’enrichissent des différences de l’un et de l’autre. Il est moins question ici de « libre arbitre » que de la capacité d’évolution [Uranus] de chacun d’entre nous.

- Dans le même sens, le « lien » [conjonction] Soleil/Mars est ambivalent pour les affaires, les associations, etc. En pratique, la partie se termine mal, ou provoque des frictions, de la méfiance à terme, un conflit d’autorité.

Au plan affectif (flirt/liaison/couple)

- Rapport Soleil/Lune - surtout la conjonction [lien intime d’âme à âme]
- Rapport Soleil/Vénus [idéalité]
- Rapport Lune/Vénus [sensibilité]
- Rapport Vénus/Mars [sensualité/désir/passion]
- Rapport Vénus/Pluton [passion]
- Rapport Vénus/Uranus [indépendance, amour libre]
- Rapport Mercure/Vénus (intérêt partagé, hobby]

Les incompatibilités

- Elles éclatent au grand jour, tout de suite ou avec un effet plus lent [le goutte à goutte] et, ici encore, peuvent être dépassées, mais cela est plus rare dans le monde émotionnel, car lorsque l’on aime le café [pour image] on passe plus difficilement et directement au thé. En outre, le registre émotionnel aboutit toujours [du moins dans l’intention] au jeu de rôle sexuel [la transaction], un secteur où le masque n’est guère de mise [sauf relation infantile, d’intérêt ou vénale].

Outre la présence de dissonances des mêmes ci-dessus citées, le lien de certaines planètes ne présagent pas du confort relationnel.

- Rapport Soleil-Mars [la passion peut naître mais elle blesse à terme. Retournement dans la colère, l’adversité. Ce lien Soleil-Mars se résout dans un rapport dominant/dominé].

- Rapport Soleil/Saturne [le poids de l’un sur l’autre. Souvent repérable au cas d’une femme jeune qui recherche un « partenaire-père » [différence d’âge accusée], mais le risque de ce type de lien c’est un essoufflement à moyen terme. Cependant, l’équilibre se justifie alors que l’un des partenaires pèse sur l’existence de l’autre [en l’élevant socialement, par exemple].

- Lune/Mars [l’instinct peut être stimulé mais l’on risque de se brûler au cours de la relation, d’où discorde, rupture, etc. Relève souvent d’un rapport dominant/dominé [comme le rapport Soleil-Mars].

- Vénus/Saturne [relève souvent du « deuil d’un amour » dans son for intérieur ou dans le manifesté d’un événement [veuvage, séparation]. Dans ce type de lien, Saturne tend à « éteindre » l’énergie vénusienne [Vénus - selon le signe en cause] et provoque à terme une incompatibilité d’humeur amoureuse. Cependant, les cas sont assez nombreux [c’est heureux] où la relation est saine et durable. En ce cas, le lien Saturne-Vénus conduit à une alliance [Vénus] dans la durée [Saturne = le temps], souvent avec la « raison » comme pilier de la relation [liaison ou mariage de raison], et ce plus dans le cas des signes de l’élément Terre [Taureau Vierge, Capricorne].

D’autres rapports [accords/désaccords] se repèrent à la pratique de la consultation astrologique, chaque astrologue possédant son observation sur le sujet.

En conclusion de cet aperçu de l’accord entre les signes astrologiques, surtout des planètes de l’un et de l’autre, on s’aperçoit assez vite que langage symbolique des signes du zodiaque gagne à être adapté à celui des interactions planétaires, en admettant qu’un Vierge possédera une différence de sensibilité avec un Poissons, dans le préalable [l’inné du radix], l’un allant à l’analyse, à l’observation, l’autre vivant dans le ressenti, la vision enveloppante. Mais ces deux êtres peuvent se rejoindre et dépasser l’opposition [le face à face] de l’appartenance au signe solaire [central = Soleil], s’attirant alors, voire s’accouplant. Idem pour les autres signes astrologiques. Ce n’est pas la partie la plus facile car nous tenons tous à notre perception des êtres et des choses ; c’est du registre du dépassement de soi.

Marc Cerbère - ®AstresNet
mardi 20 novembre 2018


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61