AstresNet.org
Toute l'astrologie





LES ASTRES ET VOUS

Saturne en Capricorne 2017-2020 - Un tournant souvent majeur

Le trio Jupiter-Saturne-Pluton en Capricorne [2020]

AstresNet.org | mercredi 29 novembre 2017 | par Marc Cerbère


   partager


Saturne franchit le signe du Capricorne le 20 décembre 2017 pour un long séjour de presque trois ans, entre mouvements rétrogrades, directs, et incursion dans le signe du Verseau [du 22 mars au 2 juillet 2020 - à la pendule], dans lequel il rentrera le 17 décembre 2020.

Ce transit de Saturne dans le signe du Capricorne, signe cardinal [1] apparaît particulièrement important, non parce que Saturne est lié au signe du Capricorne - cet état céleste se reproduit tous les 29 ans environ -, dont il est le « régent » [2], mais du fait d’une conjonction Saturne-Pluton [exacte le 12 janvier 2020 - et en orbe serré [+- 3° entre avril et juin 2019], et du trio Jupiter-Saturne-Pluton [2020] - dont les conjonctions Jupiter-Pluton ; enfin d’une virulente « boucle de Mars » dans le signe du Bélier en interaction tendue aux planètes précitées.

La complexité des phases en cause, qui lie Saturne aux autres coursiers planétaires, oblige à découper le transit de celui-ci en deux périodes, au risque du fatras, savoir l’état céleste 2017-18, puis 2019-20.

Toutefois, ce découpage ne doit pas éloigner d’une nécessaire vision globale, c’est-à-dire de tout le contenu symbolique de ce Saturne/Capricorne 2017-20, car la première période Saturne [2017-18] peut aussi bien annoncer un événement [par exemple pour les personnes nées au temps du carré Saturne-Pluton entre Cancer/Balance [phases de 1973-74 + orbe de l’avant et de l’après - cf. plus bas], pour le meilleur ou pour le pire, que les prémices du Saturne 2019-20, même s’il est vrai que la seconde période peut se suffire à elle-même en tant qu’événement du fait de la conjonction Saturne-Pluton [+ les différents relais planétaires, et la « boucle de Mars/Bélier »]. Mais, en général, les deux périodes sont liées, la seconde étant souvent l’expression ou la suite des conséquences de la première.

LE SENS DE SATURNE EN CAPRICORNE

Si vous prenez, par exemple, l’image d’un propriétaire foncier, sérieux et soucieux, parfois pince-sans-rire, droit dans ses bottes, ambitieux du regard et réservé en sourire, attaché à la règle pour le fond mais courtois dans la forme, vous avez devant vous Saturne en « domicile » [3] dans le signe du Capricorne.

Après, dire ou écrire que « ô chance, Saturne votre planète - pour les Capricorne - transite votre signe », c’est à la fois vrai et hasardeux selon la qualité du Saturne de naissance, précisément, car si celui-ci était disposé en quelque autre signe il serait utile de juger de sa qualité [signe/maison/aspects], et en vertu du fait qu’un « âne est un âne », il ne faudrait pas s’attendre à un miracle en cas de Saturne mal placé [4] à la naissance, juste peut-être une leçon.

En revanche, en cas de retour Saturne/Saturne [Capricorne] - tous les 29 ans environ - c’est déjà plus pertinent, et même profitable, si ce Saturne natal en Capricorne était bien disposé [signe/maison/aspects], mais même, et surtout, en cas de dissonances, alors le sens symbolique de Saturne serait restitué : « l’épreuve ». Ici, il convient de saisir le sens du mot épreuve dans ses différentes expressions, savoir :

— Épreuve physique ou morale [atteinte chronique de santé, désengagement, perte, séparation, deuil] ;
— Épreuve des choses, d’une situation : bilan, modification, évaluation/engagement [tournant, nouveau cycle].

A l’expérience [les innombrables consultations], assez souvent les deux expressions du symbolisme de Saturne se combinent, ou se recoupent, comme si l’une appelait l’autre ; mais parfois seule l’une de celles-ci est au rendez-vous.

In fine, hors de toute position dans un signe, Saturne doit être rendu à sa signification sous une forme duelle : soit une force de concentration, de recul, d’expérience, de maturité, d’élévation pas à pas, soit une force qui isole, spolie, écrase, fauche [les espérances, les forces vives, la position, les attaches privées].

SATURNE EN CAPRICORNE 2017-18

(JPG)
Saturne en Capricorne 2017-18

Du 20 décembre 2017 au 31 Janvier 2018 Saturne va de 0° à 11°22’ [D], rétrogradant [R] le 18 avril, reprenant un mouvement direct [D] le 6 septembre.

La zone d’influence se trouve entre les 0° et 11-12° du signe du Capricorne, et bien sûr aux mêmes degrés pour les interactions [aspects : sextil, carré, trigone, opposition,...], lorsqu’elles existent dans le thème natal, avec le contenu signe/planète/maison.

Ce premier tour d’échauffement - soyons plaisant - de Saturne est a priori plutôt accommodant, quoique par nature pesant, car à part quelques dissonances [carré/opposition] - Soleil, Mercure, Vénus -, et conjonctions douteuses [Soleil-Saturne, Mars-Saturne,...], Saturne n’est pas soumis à des énergies contraires ; il faut dire que Mars occupera de longs mois le signe du Verseau [du 16 mai au 15 novembre 2018], ceci expliquant cela.

Il n’en demeure pas moins que les dissonances signalées au paragraphe précédent sont autant de relais pénibles qui alourdissent le sens de ce Saturne lorsque celui-ci est à l’opposition ou au carré de telle ou telle planète du thème de naissance ; un tel état céleste suffit généralement à une baisse d’appétence, à un moral en berme, et autre complication, bref à vivre une « grisaille existentielle ». Ce caractère pesant et traînant de Saturne serait d’autant plus ressenti douloureusement si celui-ci transitait à un angle du thème, particulièrement la zone de l’Ascendant, du Fond du ciel [maison IV], du Descendant [maison VII], ou encore s’il était en tension [carré, opposition] avec une planète disposée à l’un de ces lieux du thème de naissance.

Pour le sextil et le trigone « Saturne-x » planète, il faut voir dans la période 2017-18 un affermissement, un enracinement.

Quant à la conjonction « Saturne-x » planète la résolution renvoie à l’appréciation du chapitre « Le sens de Saturne en Capricorne », savoir l’expression duelle du mot « épreuve » [cf. plus haut] propre à la planète, notamment sur des planètes sensibles comme le Soleil, la Lune, Vénus, Mars. Mais dans tous les cas c’est un cap test.

Tendance plus lourde quelquefois

En outre, pour élargir le renvoi annoncer plus haut [au dernier paragraphe de l’introduction], et à titre d’exemple, une tendance lourde s’observe pour les naissances autour du carré Saturne-Pluton, entre le Cancer et la Balance, avec les phases de 1973-74, et les orbes de l’avant et de l’après, savoir :

— Carré Saturne-Pluton [Cancer/Balance] 14/09/1973
— Carré Saturne-Pluton [Cancer/Balance] 7 octobre 1973
— Carré Saturne-Pluton [Cancer/Balance] 28 mai 1974

La zone du degré de cette série de carrés est arrondie sur les 4° Cancer/Balance.

La zone de balayage de cette série de carrés en tenant compte d’un orbe de l’avant et de l’après [+- 5°] s’établit comme suit :

— De la mi-août à la mi-décembre 1973 ;
— De la mi-mai au 10 juillet 1974 [environ] ;
— De la mi-février à la mi-avril 1975.

Cette zone de balayage concerne les naissances à ces périodes, même s’il est nécessaire de vérifier au cas par cas le sens et la direction de ce carré Saturne-Pluton qui s’inscrit entre le signe du Cancer et celui de la Balance.

Une tendance lourde [Saturne] pèse donc sur les périodes de naissance précitées et suggère une certaine fatalité [Pluton], à tout le moins une crise profonde - bien que parfois il puisse s’agir d’une mutation ou d’une réorientation [voie sociale, carrière] -, du fait du sens même de la phase natale du carré Saturne-Pluton. La direction que prendra la fêlure de l’existence, à cause du transit de Saturne en Capricorne, dépendra de la disposition du carré Saturne-Pluton dans telle ou telle maison du thème de naissance - et aussi de l’environnement global des autres planètes dans celui-ci. En règle générale, la disposition du carré Saturne-Pluton de naissance -receveur donc à la fois d’un carré et d’une opposition de Saturne céleste au cours du cycle 2017-18 - serait plus lourde à vivre alors que Saturne ou Pluton de naissance se trouverait à un angle du thème, notamment au Descendant [maison VII], Milieu du ciel [maison X], Fond du ciel [maison IV] ; influence lourde au cas par cas : situation, famille, domicile, vie privée.

A noter que pour les années de naissance précitées, si la période Saturne 2017-18 n’était pas témoin d’un tournant radical en quelque secteur de l’existence, alors celle-ci devrait être entendue comme un relais à la période suivante [2019-20], qui cette fois manifesterait encore plus franchement l’événement ; ce peut être le cas d’ailleurs des naissances listées ci-dessus autour de 1975.

SATURNE EN CAPRICORNE 2019-20

Le trio Jupiter-Saturne-Pluton/Capricorne

(JPG)
Saturne en Capricorne 2019-20

L’état céleste le plus dense, ou accompli, du passage de Saturne en Capricorne est contenu dans la période 2019-2020, du fait de la série des phases en cause, les conjonctions dans le signe du Capricorne.

— Conjonction Saturne-Pluton 12 janvier 2020 sur les 22°46’ ; orbe serré [+- 3° entre avril et juin 2019] et orbe constant de l’après [+- 2-5°] d’influence au moins jusqu’à décembre 2020 ;

— Conjonction Jupiter-Pluton les 5 avril, 30 juin, 12 novembre 2020 sur une moyenne arrondie à 23-25° ; orbe constant d’influence : environ du 15 mars au 15 décembre 2020.

A noter : Une conjonction Jupiter-Saturne se forme le 21 décembre 2020 dans le signe du Verseau sur les 0°29’. Il n’en demeure pas moins que cette conjonction est en orbe de l’avant [+- 5-6°] dans le signe du Capricorne en juillet [mode R] et en novembre 2020 [mode D] ; c’est aussi pourquoi l’article écrit sur le trio Jupiter-Saturne-Pluton.

Le parcours de Saturne/Capricorne s’observe ainsi :

— Saturne sur les 11°22’ le 1er janvier 2019 ;
— Saturne rétrograde [R] le 30 avril 2019 sur les 20°31’ ;
— Saturne direct [D] le 18 septembre 2019 sur les 14° ;
— Saturne incursion en Verseau le 22 mars 2020 ;
— Saturne rétrograde [R] le 11 mai 2020 sur les 2° ;
— Saturne rentre en Capricorne le 2 juillet 2020 ;
— Saturne direct [D] le 29 septembre 2020 sur les 25°20’ ;
— Saturne rentre en Verseau le 17 décembre 2020.

La zone de balayage, ou sensible, se repère donc sur les degrés du deuxième et troisième décans du signe du Capricorne - avec une zone médiane comprise entre les 12-25° -, outre l’effet de relais, ou différé, signalé dans le chapitre Saturne 2017-18, et bien entendu toute interaction planète/maison/aspect, soit en harmonie [sextil/trigone], soit en dissonance [carré/opposition] ; l’interaction en conjonction est soumise, quant à elle, au sens duel de Saturne : « l’épreuve » [cf. chapitre « Le sens de Saturne en Capricorne »].

BONUS MALUS

- Pour le bonus de cette période, il faut se replier sur le sextil et le trigone, voire même la conjonction quoique celle-ci est tout de même douteuse - notamment sur un Soleil, Mars, ... - et il est nécessaire que les aspects de la planète rencontrée ne soient pas trop dissonants, sans quoi il y a lieu de redouter une épreuve majeure.

— Par exemple, si vous avez dans un thème de naissance un transit [orbe compris] de la conjonction Saturne-Pluton sur un Soleil/Capricorne au carré de Mars, ou Lune, ou encore Mercure, quand ce ne serait pas Saturne, etc., il est douteux que l’ambiance soit à la réjouissance, et la résolution de la période passera nécessairement par un état d’épreuve avant de retrouver un équilibre.

Il est aussi utile de rappeler que la conjonction Saturne-Pluton réunit les forces de Thanatos [5]. Pas de quoi sauter de joie.

Cela posé, cette conjonction Saturne-Pluton peut aussi dans un sens plus accommodant symboliser une force de transformation positive, d’un état à un autre, souvent vers un profit social ou financier ; mais cela suppose l’abandon d’un ancien état au profit d’un autre - cas d’une mutation professionnelle obtenue après avoir été longtemps convoitée et espérée -, ou encore de vérifier le proverbe « à quelque chose malheur est bon », comme par exemple un veuvage qui fait hériter des biens d’un conjoint aisé, la disparition d’un proche parent qui ouvre une succession, ou encore le rachat d’une entreprise en liquidation qui favorise le repreneur après une restructuration [plan de licenciement, matériel, gestion].

En matière de profit, un signe de terre comme le Taureau est privilégié [receveur d’un trigone Saturne-Pluton], ainsi que les planètes en présence - Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne,...- notamment sur les degrés du deuxième et troisième décans. Et ce qui vaut pour le signe du Taureau vaut aussi pour le signes de la Vierge, et bien sûr du Capricorne ; les signes en sextil [Scorpion, Poissons] de même. Et si l’on ajoute à ce tableau succinct le jeu combiné de l’Ascendant et du « maître de » [telle ou telle maison], les combinaisons deviennent multiples, et si l’on voulait être plus complet c’est un volume entier qu’il faudrait écrire ; il est donc utile d’observer la disposition globale du thème de naissance, au cas par cas.

Dans le même esprit, les axes II/VIII, IV/X [en tant que présence de la conjonction Saturne-Pluton, ou comme receveur d’un trigone, exemple :

— Saturne-Pluton en transit au Fond du ciel/Capricorne [maison IV] au trigone d’une Lune de naissance [ou autre planète] en maison VIII/Taureau ; à quoi on peut ajouter la présence de Jupiter céleste en Capricorne [9°].

En matière professionnelle - progression ou mutation - les maisons VI, X - et même IV [locaux professionnels], ainsi que des planètes en ces lieux et aux degrés du deuxième et troisième décans des signes concernés, outre la présence elle-même en ces lieux du trio en transit dans le signe du Capricorne [Jupiter-Saturne-Pluton], et l’interaction en conjonction, sextil, trigone, sont autant d’indice d’une manifestation probante des influences.

- Pour le malus de cette période, il serait plus prudent d’observer les coordonnées de naissance susceptibles d’être « balayées » - car c’est le cas - par cette conjonction Saturne-Pluton avant d’émettre un jugement, ou un prévisionnel.

Outre l’événement qui contient sa part de fatalité [veuvage, assassinat, accident mortel,...] la conjonction Saturne-Pluton agit souvent comme un « choc en retour » et il faudra souvent rechercher dans le passé les conséquences du présent ; ainsi des pertes financière - ruine, faillite, liquidation -, des scandales liés aux affaires et aux mœurs, des séparations [couple], des procès [en première instance, ou en attente du résultat en appel, voire en cassation], des licenciements [à cause de mutation industrielle, technologique, de délocalisation], des maladies chroniques menant à une fin de cycle [mort].

Sans être exhaustive, une observation des possibles dispositions planétaires dans tel ou tel thème de naissance permet de suggérer quelques repères par rapport à la force d’influence en mode malus de la conjonction Saturne-Pluton, savoir :

— Des planètes en dissonance entre elles dans les signes du Bélier/Cancer/Balance/Capricorne, et particulièrement en présence dans le deuxième et le troisième décans ce ces signes. En ce cas, la conjonction Saturne-Pluton frappera durement.

In fine, comme déjà indiqué plus haut, il peut y avoir une part de fatalité lors de ce passage majeur de la conjonction Saturne-Pluton, mais certains devront toutefois se poser la question de leurs actions passées par rapport à la sanction implacable dont ils seront l’objet.

Pour être complet - et que personne ne s’égare - si l’état de la conjonction Saturne-Pluton a été mis en avant au risque de laisser à penser à un oubli du rôle de Jupiter au cours du passage de Saturne dans le signe du Capricorne, c’est bien parce que cette conjonction Saturne-Pluton mène le bal, déjà en orbe de l’avant entre avril-mai 2019, puis en ouvrant le cycle annuel 2020, et de plus en interaction avec la boucle de Mars/Bélier. Par ailleurs, Jupiter en Capricorne fonctionne comme un relais, d’abord vers Pluton, puis vers Saturne, mais c’est bien la conjonction Saturne-Pluton qui précède les autres états célestes à venir, et l’on ne saurait séparer ce trio 2019-20 en Capricorne en le compartimentant de conjonction en conjonction ; mais on peut bien sûr toujours croire au père Noël. Simplement, le transit de Jupiter/Capricorne participe d’un état expansif et réglementaire pour les naissance en bonus dans cette période, tout comme il peut favoriser une sortie de crise, lorsque c’est encore possible, pour les naissance en malus, mais il peut aussi convoquer ou préciser la loi [justice], sans pour autant annuler le dommage causer par la conjonction Saturne-Pluton, et ses conséquences.

BOUCLE DE MARS/BÉLIER 2020

(JPG)
Boucle de Mars/Bélier 2020

L’ajout de la boucle de Mars - cerise sur le gâteau ? - dans le signe du Bélier [du 28 juin 2020 au 7 janvier 2021 - opposition Mars-Soleil, le 14 octobre 2020] au transit de Saturne/Capricorne, outre les différentes phases lentes entre le trio Jupiter-Saturne-Pluton, est utile pour restituer la coupe céleste globale de la période.

La liste ci-dessous renseigne sur les phases [en rouge] de Mars, ainsi que sur les phases des relais solaires aux planètes lentes dans le signe du Capricorne, enfin sur les phases en conjonction des lentes, outre l’orbe de l’après signalé en note pour la conjonction Saturne/Pluton.

— Jupiter conjonction Pluton 30/06/2020
— Soleil opposition Jupiter 14/07/2020
— Soleil opposition Pluton 15/07/2020
— Soleil opposition Saturne 20/07/2020
— Mars carré Jupiter 04/08/2020
— Mars carré Pluton 13/08/2020
— Mars carré Saturne 24/08/2020
— Mars carré Saturne 29/09/2020
— Mars carré Pluton 09/10/2020

— Soleil carré Jupiter 11/10/2020
— Soleil opposition Mars 14/10/2020 - 01h26’ à la pendule
— Soleil carré Pluton 15/10/2020
— Soleil carré Saturne 18/10/2020
— Mars carré Jupiter 19/10/2020
— Jupiter conjonction Pluton 12/11/2020
— Jupiter conjonction Saturne 21/12/2020 [en Verseau]
— Mars carré Pluton 23/12/2020

N.B. La conjonction Saturne-Pluton/Capricorne [exacte le 12 janvier 2020] est en orbe constant de l’après entre 3-5° durant cette boucle de Mars/Bélier, d’octobre à fin novembre 2020.

AGGRAVATION D’UN ÉTAT OU CRISE SOUDAINE

Dans la circonstance où telle ou telle naissance serait prise dans les tourments de la conjonction Saturne-Pluton [état en malus - cf. plus haut], et pour tout dire dans l’enchaînement du trio Jupiter-Saturne-Pluton, surtout du fait de dissonances vers d’autres planètes du thème de naissance [carrés, oppositions], il faut voir dans cette boucle de Mars/Bélier une « attaque » supplémentaire, et donc une étape aggravante de la situation en cause ; à défaut, et même en cas de période constructive, ou en bonus [cf. plus haut], il faut s’attendre soit à une contestation, soit à une crise soudaine, dont la source vient, par réaction, de ce qui est établi avec le trio Jupiter-Saturne-Pluton au point particulier [planète/maison] du thème de naissance. Dans les deux cas c’est un temps de chauffe, de virulence, dont la solution peut d’ailleurs dépasser la période Saturne/Capricorne et se prolonger avec Saturne/Verseau - selon l’importance et la nature de la situation vécue.

En conclusion

Cet article est nécessairement long, même s’il a été coupé pour ne retenir que l’essentiel. Pour autant, ce cheminement dans le symbolisme de Saturne en transit dans le signe du Capricorne était indispensable pour saisir la complexité de cet état céleste.

Une « étude spécialisée » [ou encore « à la demande »] sera prochainement proposée sur le site de consultation, au cas où notre visiteur éprouverait le besoin d’un éclairage personnalisé.

Marc Cerbère - ®AstresNet
mercredi 29 novembre 2017

Notes

[1] = qui ouvre une saison, ici l’hiver

[2] ou « maître de »

[3] = le « maître »

[4] dissonant

[5] mort - et pulsions associées -, transformation radicale, crise, épreuve


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61