AstresNet.org
Toute l'astrologie





France 2019 - La défiance

AstresNet.org | vendredi 30 novembre 2018 | par Marc Cerbère


   partager


Cycle Jupiter-Neptune

Rappelons que c’est le 22 septembre 1792 qu’a eu lieu l’avènement de la République française, six semaine après l’emprisonnement de Louis XVI : à cette date, les députés de la nouvelle assemblée de la Convention arrêtèrent, sur une proposition de Danton, que les actes publics seront désormais datés de « l’An 1 de la République ».

Cette date du 22 septembre 1792 correspond du point de vue astrologique à une conjonction Jupiter-Neptune [2°56’ Scorpion/28°29’ Balance], les phases exactes s’étant formés les 12 janvier, 28 mars, 28 août 1792. Les Républiques suivantes [2éme, 3ème, 4ème, 5ème] ne sont que des avatars de celle-ci, et plus précisément de l’évolution [les phases] du cycle Jupiter-Neptune.

Des cartes du ciel existent pour chaque République, certaines ayant même été « montées », parfois interprétées, mais l’heure de naissance de telle ou telle figure étant incertaine il vaut mieux se ranger derrière le seul cycle majeur Jupiter-Neptune.

(JPG)

- Le cycle Jupiter-Neptune donc sera forment aspecté au cours de l’année 2019 alors que Jupiter transitera le signe du Sagittaire, formant pas moins de trois quadratures.

— Jupiter carré Neptune 13/01/2019
— Jupiter carré Neptune 16/06/2019
— Jupiter carré Neptune 21/09/2019

Régime politique en crise

Disons le tout net cette série de quadratures est le signe d’une crise qui peine à dire son nom mais qui existe bel et bien au-delà de la rentrée, pour ne pas dire l’année 2019 dans son entier, sous le signe de la défiance désormais durablement installée. C’est surtout l’indication d’une direction politique suivie aux contours et résultats incertains. Tendance à s’enliser ou à séparer ou encore à s’égarer.

Gouvernants gloutons

L’occupation du signe du Taureau [le profit] en planètes [ Lune, Mercure], la présence de Saturne par son côté dévorateur - dans la mythologie ne dévorait-il pas ses enfants, à l’exception de Zeus [Jupiter romain] - sont des référents symboliques présents diversement dans les thèmes astrologiques de nos gouvernants, donnant le ton à la nature des réformes, savoir :

— M. Emmanuel Macron [21 décembre 1977] alias Jupiter, président de la République, surnommé « le président des riches » : Lune en Taureau.

— M. Édouard Philippe [28 novembre 1970], Premier ministre, qui tient le cap en toute voracité : Saturne en Taureau.

— M. Bruno Le Maire [15 avril 1969], ministre de l’ Économie et des Finances : Mercure en Taureau à la culmination [Milieu du ciel], « un mouvement vers les finances, les compte de la nation, et l’intérêt ».

Bref nous avons des gouvernants qui s’entendent copains comme cochons, n’ayant de cesse d’œuvrer pour leurs riches ami[e]s [suppression d’une part de l’ISF, flat tax] et s’occupant activement de saper le moral des pauvres, les spoliant au porte-monnaie fiscal, bien logiquement d’ailleurs parce qu’ils sont, eux, plus nombreux que les riches, et créant du même coup de l’injustice et de la rancœur chez les pauvres. Il ne faut pas chercher plus loin le confit des gilets jaunes. En ce sens ce n’est plus la simple lutte des classes d’antan dont il s’agit, mais plutôt la haine des classes : pauvres contres riches, possédés contre possédants. Et ça c’est plus dangereux.

Un mieux s’annonce toutefois au niveau économique - les résultats - dans l’orbe [période] du trigone Jupiter-Uranus exact le 15 décembre 2019.

Marc Cerbère - ®AstresNet
vendredi 30 novembre 2018


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61