AstresNet.org
Toute l'astrologie





De l’illusion des croix mortifères et glorieuses

AstresNet.org | lundi 2 novembre 2009 | par Marc Cerbère


   partager


Été 2010...

Vrai. A s’étourdir du ciel de l’été 2010 d’aucuns se sont effrayés des configurations planétaires en « croix », en « T », « glorieuses », « mortifères » : que sais-je encore ?

Souvent avec une sincérité touchante face à la divine configuration d’épouvante cosmique, ces adeptes de la pronostication astrologique publient sur l’Internet, ou version papier, des figures qui ne manqueront pas d’effrayer les âmes sensibles.

Hélas, de telles figures astrologiques figées, du fait de leur emprunt à la scène cosmique qui se joue alors, n’ont souvent d’effet que dans les rêveries de leur concepteur :

— On ne sait jamais ! Publions tout de même ! pensent-ils, au cas où !... Bah ! y’aura toujours un événement...

Pour sûr.

Que d’aucuns, adversaires ou simples observateurs critiques, prennent les astrologues pour des charlatans ou des naïfs épris d’animisme - diviniser un caillou, telle planète, etc. - la cause est entendue : ils n’ont pas tout à fait tort en l’espèce. Qu’ils se ravisent de jeter le « bébé astrologie » avec l’eau du bain, les malheureux ! Les astrologues ne sont pas tous des rêveurs perdus dans un abstrait de pacotille.

(GIF)
Qu’est-ce que votre horoscope de naissance signifie ? Quelle Destinée ? Consultez Marc CERBERE pour Réponse à vos questions. Toute situation. Vous serez utilement éclairé et révélé.

(JPG)
lunaison 10 août 2010

Les cycles du 10 août 2010

— Orbe conjonction Jupiter-Uranus (2°) - exacte le 8/06/2010, 19/09/2010, 4/01/2011
— Orbe opposition Saturne-Uranus (1°) - exacte le 26/07/2010
— Orbe opposition Jupiter-Saturne (1°) - exacte le 23/05/2010, 28/03/2011)
— Orbe carré Jupiter-Pluton (1°) - exact le 25/07/2010, 25/02/2011)
— Orbe carré Uranus-Pluton (3°) - exact le 24/06/2012, 19/09/2012, 20/05/2013, 1/11/2013, 21/04/2014, 15/12/2014)
— Dissonances (conjonction/ carré/opposition) Mars sur global des planètes lentes en période (de 3 à 6° d’orbe)

La figure est datée pour la lunaison du 10 août 2010 (Nouvelle Lune) mais on peut fort bien, sans conséquence, faire varier la date, afin de créer une « croix cosmique » : les cycles lents majeurs seront présents. Et, du strict point de vue d’une astrologie cyclique, c’est ce qui compte.

Après quelques recherches dans l’horlogerie cyclique du passé cosmique, voici la figure astrologique de la lunaison du 23 juillet 1058 (pour le calendrier julien - 29 juillet 1058 pour le calendrier grégorien).

lunaison 23 juillet 1058 (JPG)

Cette figure est intéressante car, peu ou prou, elle rappelle - cycles lents - celle qui se formera durant l’été 2010, en août notamment. Mieux, elle encore plus tendue avec un relais de Mars au Lion carré Saturne, Jupiter, Uranus et opposé à Pluton. Et cela vaut bien le Mars en Balance (exil), qui va à la conjonction du Saturne d’août 2010. La nature des cycles lents montre, pour le fond, une analogie des semblables symboliques.

La figure est datée pour la lunaison du 23 juillet 1058 (Nouvelle Lune) mais on peut fort bien, sans conséquence, faire varier la date : les cycles lents majeurs seront présents. Et, du strict point de vue d’une astrologie cyclique, c’est ce qui compte.

Les cycles du 23 juillet 1058 :

— Orbe conjonction Jupiter-Uranus (7°) - exacte le 24/11/1057
— Orbe opposition Saturne-Uranus (7°) - exacte le 31/05/1058, 09/11/058, 16/04/1059
— Orbe opposition Jupiter-Saturne (0°5’) - exacte le 25/07/1058
— Orbe carré Jupiter-Pluton (1°) - exact le 5/12/1057
— Orbe carré Saturne-Pluton (1°) - exact le 20/07/1058, 6/11/1058, 19/04/1058
— Orbe carré Uranus-Pluton (6°) - exact le14/11/1058
— Dissonances (carré/opposition) Mars sur global des planètes lentes en période (de 4 à 7° d’orbe)

(JPG)
corrélation cycles lents 1058-2010

A observer les deux figures ci-dessus en coupe - le conteneur signe du zodiaque soustrait - les mêmes aspects planétaires lents sont présents :cycle opposite Saturne-Uranus, Jupiter-Saturne, carré Jupiter-Pluton, carré Saturne-Pluton, conjonction Jupiter-Uranus. En cycle rapide, la figure astrologique du 23 juillet 1058 imprime un Mars Lion dissonant à Saturne (et relais sur les autres planètes), en 2010 Mars en exil est en conjonction de Saturne (opposite et carré aux autres).

Les recherches historiques - grand événement, grande guerre, catastrophe, etc. - se sont révélées vaines même en appelant à l’aide l’ami Google en langue française et anglaise. Rien de chez rien. [1]

En revanche, en prenant compte du courant social, politique, économique de la société d’alors (1058) alors s’observe le repérage de corrélations avec les cycles en formation. CQFD.

Au vrai, de telles figures ne signifient rien en soi - l’objet-événement, je veux dire - ; c’est de la coupe cycle par cycle dont il faut se saisir, selon leurs phases - avec les relais éventuels. Et rien de plus. Autant dire que se fier à de telles « croix célestes » et « balancer » du prévisionnel 30, 40, 100 ans à l’avance, sauf coup de chance - il en faut bien ! -, c’est de l’utopie pure et simple. En revanche, pour l’horoscope de naissance personnel c’est différent : c’est du vivant, ça naît, ça évolue, ça se fane et ça meurt.

(JPG)
Qu’est-ce que votre horoscope de naissance signifie ? Quelle Destinée ? Consultez Marc CERBERE pour Que sera votre année ? Les cycles ? Les tendances ? Les questions qui vous tenaillent ? Vous serez utilement éclairé et révélé.

Or pour les fantaisistes de l’apocalypse version été 2010, une telle « croix cosmique », « croix glorieuse » - ou de quelque appellation - en lunaison du 23 juillet 1058 devrait les alerter sur un point : il ne faut pas prendre ses désirs prévisionnels mortifères - le subjectif tendant la main vers le crucifix... - pour des réalités. Et cela vaut pour les rêveurs du calendrier aztèque [2] Maya se terminant le 21 décembre 2012 : changer son chaos intérieur vaudrait mieux que d’attendre une fin du - d’un - monde qui manquera au rendez-vous ; bref arrêter de fumer la moquette.

Ces figures en croix, en T, glorieuses ou pas, soi-disant révélatrices d’un événementiel fulgurant ne valent pas mieux que les craintes de ces braves « Témoins de Jéhovah » qui montaient dans les arbres, chaque année, alors que j’habitais en Haute-Savoie, encore puceau, à Bonneville, par crainte de la fin du monde.

Je veux dire quoi à la fin ?
Eh bien comme pour la lunaison du 23 juillet 1058 : rien de fulgurant sous un tel le ciel d’août 2010 avec pourtant des configurations dites « exceptionnelles ». Les cavaliers de l’apocalypse feront la sieste.

Marc Cerbère - ®AstresNet
lundi 2 novembre 2009

Notes

[1] Note du 7 août 2010 : l’internaute « astromega » me signale que d’après ses recherches historiques - lien - qu’en l’ Ere 1096 [1058]. Le 4e jour des calendes d’août,[47] le jour de la saint Cucufat, le roi Don Ferdinand a pris la ville de Viseu.

La note 47 renvoie au 25 juillet 1058

Je le remercie pour sa recherche.

Cependant cette bataille ne peut guère s’assimiler à la « force » de la concentration planétaire entre les planètes lentes et, à fortiori, à la « croix cosmique », « glorieuse », « en T », etc. Il est clair qu’avec le simple jeu des tensions planétaires des scènes guerrières étaient en manifestation ici ou là, tout comme au relais d’orbe de la conjonction Mars-Saturne (exacte le 31 juillet 2010) sur les lentes de notre XXIème siècle des manifestations sanglantes se sont produites comme « l’incident » entre les soldats libanais et israéliens (4 morts), début août, événement qui a « inquiété » la communauté internationale et sans doute « alerté » les fervents de l’apocalypse. Il faut simplement s’entendre sur les mots. Dire : « il y a eu quelque chose » et tenter un déplacement (refuge ou/et évitement) en calant une configuration d’exception - la théorie - sur tel ou tel événement à l’envergure relative, cela soulage de l’anxiété, voire de l’angoisse, mais cela revient tout de même à confondre le sujet et l’objet. Hier, chez moi, le WC a rendu l’âme. Dois-je incriminer ce désordre sanitaire (aggravant car les toilettes sont un lieu de passage quotidien) à la tension cosmique des planètes lentes, à la « croix glorieuse », « en T », au relais de la conjonction Mars-Saturne, au carré Mars-Pluton... ? La réalité est souvent moins dure à vivre que le phantasme.

[2] correction 31/01/2010 - il faut lire Maya - Merci à l’internaute « fil-hippo » de l’avoir signalé.


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61