AstresNet.org
Toute l'astrologie





Segolène Royal, ses désirs d’avenir et le congrès de Reims : she’s no ready

AstresNet.org | mardi 9 septembre 2008 | par Marc Cerbère


   partager


La candidate malheureuse à l’élection présidentielle de 2007 a déclaré sa candidature à la tête du PS, le 16 mai 2008. Il s’agira de « remplacer » François Hollande au terme du congrès de Reims et d’un « vote militant ».

Personnalité au parcours atypique, Madame Ségolène Royal se prend de nostalgie du temps heureux où elle était candidate à la magistrature suprême.

« Cela va à l’encontre de tous ceux qui pensent qu’ils vont pouvoir effacer la présidentielle. Vous voyez que ce n’est pas possible ! », lance Ségolène Royal dans le JDD du 7/09/2008 [1]

Mme Ségolène Royal veut refaire l’élection.

Pourtant la défaite socialiste est lourde au soir du second tour si l’on prend en compte le taux global de participation des électeurs et la trace laissée par le tsunami électoral du 21 avril 2002 dans l’inconscient collectif de gauche : le « rassemblement » tant attendu n’a pas eu lieu. Peut-on parler de leadership naturel ? Pour un fan, très certainement. Pour l’observateur lambda, c’est surtout le signe d’une « crise des gauches » en France comme en Europe.

Actant des 17 millions de voix qui se sont portées sur sa candidature - sauf que ces voix sont volatiles, sans certitude ni de propriété ni de retour - Mme Ségolène Royal se lance à la conquête de la tête du PS.

« J’accepterai avec joie et détermination d’assumer cette belle mission de chef du parti. » [2] Ses désirs d’avenir.

Un ciel astrologique en crise

(JPG)
Segolene Royal + cycles sept-nov 2008

- L’interprétation de la figure ci-dessus est éloquente.

Pluton céleste venant du Descendant - au natal - (alliance, contrat, mandat) et recteur du Milieu-du-Ciel (la situation) en Sagittaire (l’expansion, l’élargissement vers un autre territoire : ici le parti du PS) est en quadrature (carré = fracture) au Soleil de naissance (autorité, lumière, couronne...).

Saturne céleste - recteur de l’ascendant - transite le secteur VIII (crise et héritage - ici l’héritage politique de F.Hollande - en opposition à la Lune par les Poissons (public et couche populaire) et en quadrature à Jupiter (la majorité).

D’autre part, l’opposition Saturne-Uranus (tension entre le passé et l’avenir, le conservatisme et le réformisme, etc.) se forme sur le triangle isocèle dissonant du natal, dont Soleil-Lune-Jupiter. Mot à mot, on peut dire que « la synthèse ne se fait pas. Échec. »

De plus « la main tendue » vers le MoDem (lors des municipales, Ségolène Royal avait appelé à des « alliances partout » avec le MoDem, puis avait mis en veilleuse ses intentions) est une erreur : le cycle de la grande opposition Saturne-Uranus doit s’interpréter ici, pour le PS, comme la nécessité de rassembler d’abord « les forces vives de la gauche » (Ségolène Royal le précise dans sa contribution, certes, mais elle voit en réalité bien plus large...) et non de « s’enfermer » - sens de l’opposition - entre des « contraires » : les fondamentaux de la gauche et la voie vers un « centre droit » [3] Le PS se reformera d’abord à gauche - enfin, entendons-nous sur « la notion de gauche » : celle qui depuis 1983, puis 1997 (série de conjonctions Jupiter-Uranus) est en acceptation de « l’économie de marché ». La gauche promise par F. Mitterrand n’aura vécu que 2 ans, pas d’illusions. Et cette gauche là est bien morte.

Pluton possède son Janus :

— 1° Crise sur la situation. Échec.

— 2° Remise en question du fond . Mutation vers une autre forme.

Au choix.

Conséquemment à ce Janus plutonien, soit Mme Ségolène royal va au bout de son intention préalable (se présenter devant les militants) et c’est alors l’échec , soit elle délègue son contenu programmatique, tout ou parti, à un second couteau ou/et se retire de la course.

En tout état de cause, il ne m’apparaît pas que Mme Ségolène Royal sera la prochaine 1ère secrétaire du PS, s’agissant du congrès de Reims.

- En finale, la logique cyclique astrologique aidant - c’est à dire sans brisure du cycle manifesté entre 2006-2007 - même battue à l’élection présidentielle, la passation des pouvoirs à la direction du PS aurait dû s’imposer rapidement, à la suite du 6 mai 2007. A ce temps encore électif, Mme Ségolène Royal disposait encore d’une « aura » élective et médiatique, disons d’une « légitimité ».
Tel ne fut pas le cas.

Le monde de Ségolène Royal à quelque chose de féerique et avec la « belle » on a envie de vivre la légende, d’espérer, de croire encore, de communier ensemble...

Pourtant, au vu des cycles planétaires en cause vers les échéances présidentielles à venir - 2012... - il ne m’est pas apparu que Ségolène royal puisse un jour devenir présidente de la République. Elle existera encore. Différemment.

Marc Cerbère - ®AstresNet
mardi 9 septembre 2008

Notes

[1] Source

[2] Source :

[3] Certains ne seront pas d’accord avec ce terme de« centre droit ». Pourtant, si vous lisez les propositions de Jean Peyrelevade ( 24/10/ 1939) , ainsi que les sources - certes floues - des idées de M. F. Bayrou, vous m’accorderez qu’un effort est nécessaire pour que le MoDem se confonde avec un« centre gauche ». D’ailleurs F. Bayrou possède un Uranus ( politique = droite) culminant dans son ciel natal : de fait...


icone suivi activite RSS 2.0 | plan | Contact | Parcours | Mentions légales | Annuaires - Liens |  ASTRESNET.orgsite
Adresse postale:  Marc Cerbère -- 109, rue Sarah BERNHARDT
Résidence Horizons - app.13
11210 Port-la Nouvelle
Occitanie - Dept 11 - Aude - France
Tél/Fax +33 4 68 40 87 61